Florilège de citations de Krishnamurti

     


    Florilège de citations de Krishnamurti, philosophe, conférencier et écrivain indien du XXe siècle

    Juillet 76aH*/ 2022

  • Maitreya Raël poste régulièrement des extraits de Krishnamurti.
    « Jiddu Krishnamurti, né dans le sud de l’Inde, était un philosophe, conférencier et écrivain indien. Au début de sa vie, il a été formé pour devenir le nouvel Enseignant Mondial, mais il a plus tard rejeté ce rôle et s’est retiré de l’organisation Théosophique qui le soutenait. Il s’intéressait à la révolution psychologique, à la nature de l’esprit, à la méditation, à la recherche, aux relations humaines et à l’introduction de changements radicaux dans la société. Il a souligné la nécessité d’une révolution dans la psyché de chaque être humain et a insisté sur le fait qu’une telle révolution ne peut être provoquée par aucune entité extérieure, qu’elle soit religieuse, politique ou sociale. » Jiddu Krishnamurti est décédé le 17 février 1986 à Ojai, en Californie, aux États-Unis.   Theimmeasurable.org
     

    Témoignage :

    Jean Thierry Linard, un des pionniers raéliens, livre son témoignage sur son parcours philosophique et l’influence de Krishnamurti :

      « Au moment de découvrir les Messages, j’étais imprégné de la philosophie de Krishamurti, Une référence en matière de liberté, de non soumission au pouvoir.»
      Ceci correspond totalement et encore aujourd’hui, à ce qu’il aspire.

     

    Jean Thierry a choisi par exemple, d’être objecteur de conscience.

      « Le service militaire est sans doute l’une des plus grandes entreprise d’asservissement : apprendre à marcher au pas, modeler la personnalité, considérer l’autre, celui qui est différent, comme son ennemi potentiel ».

      Autant de préjugés, de peurs, qui vont à l’encontre des valeurs universelles de l’être humain : parmi lesquelles la non violence absolue, la responsabilisation, le respect de soi et des autres. (Lire ICI)

      « Comme Raël, Jiddu Krishnamurti appelle à la non-violence, à l’amour de soi et des autres, à vivre l’instant présent en oubliant le passé et en n’ayant pas peur du futur. Il développe une philosophie de la liberté intérieure qui libère des carcans idéologiques et permet la non-soumission aux systèmes et pouvoirs en place. L’homme est un être libre quand il a libéré son esprit de toute peur et préjugé », témoigne Jean Thierry.

     
     

    Illustrations avec quelques citations de Krishnamurti :

    L’éducation et le conformisme…

      Conformisme et vraie vie

      Conformisme et être révolutionnaire

      Conformisme et médiocrité

      Modèle social de Conformisme

     
     

    La liberté n’est pas l’ultime objectif, c’est la première étape 
     

    Un esprit clair
    « Là où il y a un choix, il y a de la confusion. Seul celui qui est confus choisit. Un esprit clair qui voit les choses clairement ne fait pas de choix**« 
     

    Vivre dans le présent
    « Je vous en prie, suivez bien ceci. Vivre dans le présent, c’est échapper au désespoir, car on ne nourrit alors aucune nostalgie par rapport au passé, et aucun espoir par rapport à l’avenir. Par conséquent, l’esprit dit : ‘Aujourd’hui me suffit’ ». Krishnamurti, De la vie et de la mort  
     

    Sur l’amour et l’intelligence
    « La plus haute forme d’intelligence humaine est la capacité d’observer sans juger ».

  •  
     

  • Lire aussi :

      L’escargot de la supra-conscience
      Nos valeurs universelles
    1.  


    2. 76aH* : Le 6 août, date anniversaire de l’explosion de la bombe atomique sur Hiroshima marque l’entrée de l’Humanité dans une période charnière. C’est aussi le début du calendrier raélien : depuis le 6 août 2021, nous sommes en 76aH, 76 après Hiroshima.   (Lire plus à ce sujet)
    3. choix** : Cette citation est à rapprocher de la « supraconscience », développée dans l’enseignement de Raël, un état d’être encore peu connu sur notre planète qui nous connecte réellement à l’univers infini et qui est indissociable de l’amour universel. Si notre esprit est en « situation de choix », cela signifie que la situation n‘est pas limpide, pas claire dans notre esprit, il y a confusion. Si notre perception est claire, précise, le concept de choix n’existe pas. La situation est perçue telle qu’elle « est », il n’y aucune place au doute, au choix ! Le choix peut être compris comme la « conscience », le non-choix c’est la « supraconscience » : c’est une perception directe qui ne fait pas appel au cerveau pensant : ni dans la pensée, ni dans l’émotion, qui ne perçoit qu’au présent et qui constitue la clé du bonheur. La supra-conscience est comme un escargot sensible qui ne sort ses antennes que si l’on est en état méditatif et se cache dans sa coquille le reste du temps (écouter plus de vidéos notamment, via ce lien et ce lien.

Vous aimerez aussi...