Texas : une amende aux fonctionnaires exigeant le port du masque

     


    Le gouverneur du Texas, M. Abbott, interdit aux fonctionnaires d’exiger le port d’un masque facial et impose une amende de 1 000 dollars à ceux qui le demanderaient

  • Les entités gouvernementales de l’État américain du Texas n’auront plus le droit d’imposer le port d’un masque à partir du 4 juin dans des lieux tels que les écoles, après que le gouverneur Greg Abbott a publié mardi un décret sur les règles relatives au port de masques. Voici le commentaire de Maitreya Raël à ce sujet :

    Espérons que tous les pays feront de même aussi rapidement que possible. »    – Maitreya Raël – 19 mai 75aH*/ 2021


     

    Décider des meilleures pratiques en matière de santé

    Selon RT.com, cette décision signifie que les fonctionnaires au niveau du comté, des villes, des districts scolaires, des autorités de santé publique et du gouvernement ne pourront pas exiger que les gens se couvrent le visage, a annoncé le bureau de M. Abbott dans un communiqué.

    À partir du 21 mai, les autorités locales ou les fonctionnaires qui tentent d’imposer le port du masque au Texas pourraient se voir infliger des amendes allant jusqu’à 1 000 dollars.

    Les écoles peuvent suivre les directives existantes jusqu’au 4 juin, et les hôpitaux et les centres de détention gérés par l’État seront exemptés du décret de M. Abbott.

    « Ce sont les Texans, et non le gouvernement, qui doivent décider de leurs meilleures pratiques en matière de santé, c’est pourquoi les masques ne seront pas imposés par les districts scolaires publics ou les entités gouvernementales », a déclaré M. Abbott dans un communiqué de presse.

      Lire la source
  •  

  • Lire aussi :

      En Floride, tout est ouvert et sans passeport vaccinal

  • 75aH* : Le 6 août, date anniversaire de l’explosion de la bombe atomique sur Hiroshima marque l’entrée de l’Humanité dans l’âge de la révélation. C’est aussi le début du calendrier raélien : depuis le 6 août 2020, nous sommes en 75aH, 75 après Hiroshima. (Lire plus à ce propos)

Vous aimerez aussi...