les commentaires sont désactivés pour cet article

Réparation financière pour l'esclavageRéparation financière pour l’esclavage des africains

 

États-Unis : réparation financière pour les descendants d’esclaves africains

  • Un article rapporte la volonté de réparation financière pour la mise en esclavage des africains déportés vers l’Amérique. Cette demande de compensation émerge alors que de très nombreux manifestants sont présents dans les rues des grandes villes américaines suite au décès de George Floyd survenu fin Mai 74aH*/ 2020 lors d’une arrestation policière. La somme réclamée s’élève à 14 trillions de dollars ou 14 mille milliards de dollars. Voici le commentaire de Maitreya Raël à ce sujet :

    Cette somme n’est pas assez élevée”  – Maitreya Raël – Juin 74aH*/ 2020


     

    Réparation financière pour l’esclavage à hauteur de 14 trillions de dollars

    Selon RT.com, dans le contexte d’émeutes massives survenues après la mort de George Floyd lundi, le co-fondateur de BET, Robert L. Johnson, le premier milliardaire noir américain, a fait le tour des médias le 1er Juin 2020, réclamant 14 trillions de dollars à titre de réparations pour les Afro-Américains descendants d’esclaves.

    Rapporté à la population concernée, cela constitue une somme de près de 358 000 $ réclamée pour chaque Noir américain en tant qu’“expiation” de l’esclavage.

      Lire la source
  •  

  • Lire aussi :

      Payer pour les crimes de l’esclavage et de la colonisation !

  • 74aH* : Le 6 août, date anniversaire de l’explosion de la bombe atomique sur Hiroshima marque l’entrée de l’Humanité dans l’âge de la révélation. C’est aussi le début du calendrier raélien : depuis le 6 août 2019, nous sommes en 74aH, 74 après Hiroshima. (Lire plus à ce propos)

  • Les commentaires sont fermés.

    Read previous post:
    Nos libertés : Un peuple conduit par la peur et abandonnant sa liberté dans le but de préserver sa propre sécurité finira par perdre les deux au final.
    Un prétexte pour renoncer à nos libertés ?

    Un peuple conduit par la peur et abandonnant sa liberté au nom de la sécurité perdra les deux qu final.

    Close