Création d’une nouvelle forme de viande « cultivée »

     


    Des chercheurs créent une nouvelle forme de viande cultivée en laboratoire

  • Les chercheurs de l’Université de McMaster au Canada ont développé une nouvelle forme de viande cultivée en laboratoire en utilisant une méthode qui promet une saveur et une texture plus naturelles que les autres alternatives à la viande animale traditionnelle.
     

    Une nouvelle génération de viande « cultivée » plus goûteuse…

    Deux chercheurs de l’école d’ingénierie biomédicale de l’université, ont mis au point un moyen de fabriquer de la viande en empilant de fines feuilles de cellules musculaires et adipeuses cultivées en laboratoire. Cette technique est adaptée d’une méthode utilisée pour cultiver des tissus destinés à des transplantations humaines.

    L’un des chercheurs déclare que leur travail aboutît à la création de véritables morceaux de viande. A terme, les consommateurs auront la possibilité d’acheter de la viande pour laquelle il pourront choisir le pourcentage de graisse qu’ils souhaitent, tout comme ils le font avec le lait.

    « Ça avait le même goût et donnait la même sensation que la viande« , a confié M. Selvaganapathy, l’un des chercheurs après avoir goûté le produit de leur recherche.

    Les chercheurs ont été inspirés par la crise de l’approvisionnement de la viande, qui entraîne une augmentation de la demande mondiale. Ceci alors que la consommation actuelle de viande met à mal les ressources naturelles en terre et en eau.

    « La production de viande n’est pas viable à l’heure actuelle », déclare M. Selvaganapathy. « Il doit y avoir une autre façon de créer de la viande ».

    Produire de la viande viable sans élever et abattre des animaux serait bien plus durable, plus hygiénique et bien moins gaspilleur, soulignent l’ensemble des chercheurs qui ont travaillé sur ce projet.

      Lire la source   S’abonner à raël-science
  •  

  • Lire aussi :

      Vente de poulet de laboratoire à Singapour (2020)
      La viande de laboratoire, source de protéines du futur ? (2018)

  • 75aH* : Le 6 août, date anniversaire de l’explosion de la bombe atomique sur Hiroshima marque l’entrée de l’Humanité dans l’âge de la révélation. C’est aussi le début du calendrier raélien : depuis le 6 août 2020, nous sommes en 75aH, 75 après Hiroshima. (Lire plus à ce propos)

Vous aimerez aussi...