les commentaires sont désactivés pour cet article

l'infiniL’infini suffit

 

l’infini suffit

  • Par Pierre Gary, évêque raélien.

    La sensation la plus libératrice dans toute l’histoire de l’humanité, est de ressentir le lien que nous avons avec l’univers infini dans lequel nous vivons. Le lien qui nous relie à notre entourage, à la Terre, à l’espace et au temps, conditionne nos pensées, nos réflexions, notre vision de nous-même, et surtout, conditionne les valeurs motivant notre façon d’agir, de nous comporter avec les autres et dans la société.

    Ce sont des personnages exceptionnels qui ont osé se détacher des dogmes et des paradigmes à chaque époque de l’humanité, et ainsi libérer l’esprit humain de ses croyances. Grâce à sa capacité d’appréhender la réalité des choses, sa conscience, sa sensibilité, Galilée a pu démontrer ce que lui seul pressentait : que la Terre tourne autour du soleil. Il a remis en cause la pensée dominante, la vision de la religion de l’époque. Après l’abandon de la théorie de la terre plate, la Terre n’est plus le centre du système solaire, et l’homme n’est plus le centre de l’univers. Ce fut un grand bond en avant, une grande libération dans la philosophie, dans la conception de la vie et de la pensée de l’époque. Les esprits ont pu s’ouvrir vers plus de lumière.
     

    Ressentir l’infini ouvre les esprits d’une façon grandiose.

    De la même façon, ressentir l’infini dans l’espace et le temps ouvre les esprits d’une façon grandiose.

    L’infini se ressent seulement si l’on considère que la vie, qui fait partie intégrante de cet univers, a toujours existé et existera toujours. La vie est une chaîne infinie, nous avons été créés par la vie et nous créerons la vie. Nous avons été créés par une autre humanité, que la bible appelle les Elohim, nous créerons à notre tour d’autres humanités et ceci à l’infini. Cette ouverture sur l’infini du temps et de l’espace est encore plus puissante et plus libératrice que la découverte de Galilée. Qui en a conscience ?

    Nos croyances nous enferment dans des boîtes à l’intérieur desquelles nous gesticulons pour essayer d’en expliquer les contours, mais surtout ces limites cachent, modifient, coupent les liens que nous avons avec notre entourage, avec le tout. Beaucoup de nos croyances nous éloignent de la vérité.

      – Être en lien avec l’infini nous rend responsable, plus de dieu tout puissant pour abandonner notre responsabilité, plus de fausses religions pour dicter notre conduite.

      – Être en lien avec l’infini génère l’amour, le respect et l’attention à la vie, car nous sommes seulement un chainon d’une grande lignée de vie.
      – Être en lien avec l’infini génère l’humilité, les atomes qui nous composent sont des poussières d’étoiles qui ont toujours existé et existeront toujours sous forme de matière ou d’énergie.

      – Être en lien avec l’infini génère la gratitude : nous sommes reconnaissants envers ceux qui nous ont donné cette clé, envers ceux qui nous ont créés, donné la vie, ainsi qu’envers leur Messager.

      – Être en lien avec l’infini génère la lumière intérieure, car nous sommes infinis nous-mêmes, chacune de nos cellules est un univers infini.

    De tout temps il y a eu des pionniers, dans toute l’histoire de l’humanité, des hommes et des femmes ont vu et ressenti ce qui est, avant les autres. Les pionniers des temps modernes sont ceux qui ouvrent leur esprit sur l’infini et aident les autres à le faire, ce sont les premières fleurs de la nouvelle humanité, de l’humanité civilisée libre, responsable, s’inscrivant dans la grande chaine infinie de la vie.

    Devenir responsable de la plus infime partie de chaque geste et comportement, est tout simplement magnifique. Ouvrons notre esprit sur l’infini. Si c’était juste ça être humain ?

    L’infini c’est tout !

  • Lire aussi :

      Éditoriaux de Pierre Gary

  • 74aH* :
    Le 6 août, date anniversaire de l’explosion de la bombe atomique sur Hiroshima marque l’entrée de l’Humanité dans l’âge de la révélation. C’est aussi le début du calendrier raélien : depuis le 6 août 2019, nous sommes en 74aH, 74 après Hiroshima. (Lire plus à ce propos)

  • Les commentaires sont fermés.

    Read previous post:
    masque pour coronavirus ?
    Covirus : une panique médiatique plutôt que virologique ?

    Les masques supposés protéger la prolifération du Coronavirus Covid-2019 seraient inutiles

    Close