Les mea culpa et les excuses ne suffisent pas

     


    Les mea culpa et les excuses ne suffisent pas. Une compensation financière pour réparer les crimes commis est nécessaire

    Juillet 76aH*/ 2022

  • Maitreya Raël a partagé une publication liée à la visite du Pape François au Canada. Une visite à relier à l’attente d’excuses concernant le rôle de l’Eglise dans le drame des pensionnats indiens gérés par religieux chrétiens de 1880 à 1990. Voici le commentaire de Marco Franceschini à ce sujet :

      Les excuses sont totalement insuffisantes. Les gouvernements des pays responsables des crimes commis (y compris le Vatican) doivent verser des réparations aux victimes et à leurs descendants. C’est le seul moyen de rendre leur dignité à ces populations humiliées, opprimées et détruites par le « péril blanc ». Tout le reste n’est qu’une opération de marketing. »
         – Marco Franceschini, évêque raélien – 27 juillet 2022  / 76aH*


     

    Seulement des excuses au nom du Saint Siège?

    Selon LeMonde.fr, le pape François, qui refusait de présenter des excuses au nom du Saint Siège jusqu’au printemps 2022, s’est rendu à Edmonton (Alberta, dans l’Ouest), à Québec et à Iqaluit (au Nunavut, dans le Grand Nord) du 24 au 30 juillet. Il y rencontre des représentants des Premières Nations, des Métis et des Inuits, les trois groupes reconnus dont les ancêtres ont subi les mauvais traitements infligés à quelque 150 000 enfants autochtones dans les « pensionnats indiens » entre 1880 et 1990. La gestion de ces « pensionnats indiens » avaient été confiée à des religieux chrétiens de différentes confessions avec pour but de rompre le lien des enfants avec leurs racines pour les assimiler à la société canadienne de l’époque.

  •  
     

  • Lire aussi :

      Un geste pacifique envers les autochtones des États-Unis
      Canada : des enfants autochtones morts en pensionnats
    1.  


    2. 76aH* : Le 6 août, date anniversaire de l’explosion de la bombe atomique sur Hiroshima marque l’entrée de l’Humanité dans une période charnière. C’est aussi le début du calendrier raélien : depuis le 6 août 2021, nous sommes en 76aH, 76 après Hiroshima.   (Lire plus à ce sujet)

Vous aimerez aussi...