Du bois cultivé en laboratoire pour la 3D

     

    text
    Du bois cultivé en laboratoire pour l’imprimer en 3D. Et si nous pouvions obtenir du bois autrement qu’en coupant des arbres ?

    Juin 76aH*/ 2022

  • Une équipe de chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) vient de mettre au point une technique pour « cultiver » des plantes en laboratoire, et sont même parvenus à faire « pousser » le bois directement dans la forme souhaitée — une sorte « d’impression 3D ». 

    D’après Trustmyscience.com, chaque année, le monde perd près de 10 millions d’hectares de forêt. C’est pourquoi des scientifiques ont lancé des expérimentations dans le but de produire du « bois cultivé en laboratoire ». Il s’agirait d’une matière végétale semblable au bois dont le développement est contrôlé comme peut l’être la technologie impliquée dans la culture de viande en laboratoire.

    Dans le cas du bois, aboutir à un processus efficace pour en produire en laboratoire permettrait non seulement de préserver des ressources naturelles, mais aussi de l’énergie, affirment les chercheurs. En effet, plus besoin d’abattre l’arbre, de le débiter, de générer des déchets non réutilisés…

    Concrètement, le procédé commence à partir de quelques cellules qu’ils ont isolées et prélevées. Celles-ci ont d’abord été cultivées dans un milieu liquide pendant deux jours, puis transférées dans un gel qui contient des nutriments ainsi que deux hormones différentes dont le dosage peut être ajusté pour altérer les propriétés physiques ou mécaniques du matériau obtenu. Cela signifie que l’on pourrait un jour être en mesure de cultiver du bois très solide, spécialement conçu pour le bâtiment, ou un autre avec de bonnes propriétés calorifères pour se chauffer…

    Au terme de l’étape précédente, les scientifiques utilisent une imprimante 3D pour extruder la solution en gel en une structure spécifique, dans une boîte de Petri. Après trois mois d’incubation, le matériau est déshydraté, puis il est prêt. Un développement relativement long… mais toujours moins que la croissance d’un arbre, soulignent les instigateurs de ce procédé.

     

      Source  S’abonner à raël-science Page Facebook
  •  

  • Lire aussi :

      La viande de laboratoire bientôt en rayon ?
      Un pont imprimé en 3D inauguré à Amsterdam
      Un écran flexible imprimé en 3D
    1.  


    2. 76aH* : Le 6 août, date anniversaire de l’explosion de la bombe atomique sur Hiroshima marque l’entrée de l’Humanité dans une période charnière. C’est aussi le début du calendrier raélien : depuis le 6 août 2021, nous sommes en 76aH, 76 après Hiroshima.   (Lire plus à ce sujet)

Vous aimerez aussi...