les commentaires sont désactivés pour cet article

Publications sur l'Humanitarisme face au capitalisme, au travail...Vers l’Humanitarisme dans nos sociétés ?

 

Les valeurs d’Humanitarisme dans nos sociétés et ses suites logiques…

Article mis à jour le 26 Août 2020

  • Une série d’articles a été publiée sur le thème de l’Humanitarisme sur le site raelcanada.org. Ces publications prennent leur source dans des questionnements liés à la crise du Coronavirus et ses conséquences. Elles développent par ailleurs une réflexion sur l’Humanitarisme face au capitalisme, au travail, à l’évolution des technologies, aux changements sociétaux… Puis elles proposent des solutions nouvelles aux problèmes que nos sociétés rencontrent.
     

    RÊVE… olution !

    « Cette pandémie enfantera-t-elle un monstre ou le paradis? », se questionnait l’écrivain Michel Leclerc. La question est de savoir si nous n’y voyons qu’une parenthèse ou une opportunité de renouveau. Pour Michel Houellebecq, le monde sera pareil « en un peu pire » parce que la pandémie aura accéléré « la diminution des contacts humains ».

    (…) La nécessité d’un changement n’est plus à questionner. Simples citoyens affairés à notre quotidien, nous sommes pris dans un sentiment d’impuissance. Un sentiment d’impuissance qui s’accentue quand nous réalisons que nos dirigeants sont sourds à nos doléances, nos revendications les plus légitimes.

    (…) Le capitalisme et d’autres « ismes » connus ne parviennent pas à engendrer un « vivre-ensemble » qui favorise une harmonie avec le Vivant et qui soutient la personne dans sa volonté à être heureuse. Seule une orientation politique se préoccupant de l’avenir de l’humanité peut le faire. Cette orientation se nomme l’Humanitarisme dont le fondement est « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits… ». (…)

    Lire l’article complet
     

     

    L’Humanitarisme… les suites logiques (partie 1 sur 3)

    (…) Noam (…) Chomsky a identifié trois éléments dont l’un d’eux est que « notre liberté est devenue une subordination aux décisions d’un pouvoir privé concentré et qui ne rend pas de compte ».

    Le pouvoir privé concentré est persuadé de la légitimité de sa mission : la prospérité, c’est-à-dire ce qui peut faire le bonheur de l’humanité. Toutefois, cette entité utilise envers la population un discours paternaliste « nous savons ce qui est mieux pour vous ». Ce paternalisme fait croire au peuple que leurs actions/décisions sont bienveillantes à son égard. La bienveillance est un écran de fumée parce qu’il cache un autre intérêt que le citoyen ignore.

    (…) Ce qui crée un désordre mondial est la corruption des politiciens par l’oligarchie et leur élection par un vote soi-disant démocratique. (…) Que faire?
    « Le seul régime valable est la Géniocratie appliquant l’Humanitarisme. » – Raël

    La Géniocratie est un système de gouvernement collégial qui est constitué de personnes qui ont le mérite d’avoir une intelligence exceptionnelle. Ces personnes surdouées peuvent être de diverses ethnies, cultures, professions, métiers, genres, classes sociales et partis politiques. Elles sont élues par une démocratie sélective, c’est-à-dire par des votants possédant des aptitudes leur permettant d’apprécier ces surdouées dans leurs compétences à prévoir et à agir en conséquence dans le but de faire de notre terre un monde de bonheur et d’épanouissement.

    Lire l’article complet
     

     

    L’Humanitarisme… les suites logiques (partie 2 sur 3)

    (…) Nous sommes témoins de l’émergence de technologies comme l’intelligence artificielle, la nanotechnologie, la robotique, l’ingénierie génétique, etc. Ces technologies viennent graduellement bousculer le monde du travail rémunéré parce que « Tout ce que peut faire un être humain peut être mieux fait par un robot… ». – Raël

    Laisser les robots faire le travail permettra aux hommes de « … consacrer leur vie à faire ce qui leur fait plaisir… et consacrer du temps à leur développement personnel. C’est alors que le monde deviendra un paradis terrestre ». – Raël

    (…) le Paradisme est un système politique s’apparentant au communisme dont le mot, au sens philosophique, désigne une forme d’organisation sociale marquée par la mise en commun des biens et des ressources. Ce système s’appuie sur la coopération par laquelle l’homme contribuera par ses services particuliers et son action communautaire à l’existence de tous. Une organisation sociale où tout est offert par Amour. Et non une organisation sociale « capitaliste » qui s’appuie sur la compétition pour l’acquisition de biens et de ressources engendrant ainsi des conflits voire des guerres.(…)

    Lire l’article complet
     

     

    L’Humanitarisme… les suites logiques (partie 3 sur 3)

    (…) L’implantation de cette idéologie politique, qu’est l’Humanitarisme, est l’affaire de chacun d’entre nous et tout un défi. Elle appelle en effet à la logique de la responsabilisation et non à celle de l’obéissance.

    (…) Comment passer de la logique de l’obéissance à la logique de la responsabilisation?

    (…) L’obsolescence du capitalisme et tous les « ismes » qui font fi des droits de l’homme ouvre toute grande une porte pour promouvoir l’Humanitarisme comme idéologie politique dont le fondement est « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits… » (…)

    Lire l’article complet
     

     

     

      Lire la source 1  Lire la source 2  Lire la source 3 Lire la source 4
  •  

     

  • Lire aussi :

      Développer l’humanitarisme planétaire par la science ?
      La marche forcée du capitalisme le mènera-t-il à … sa perte ?
      Se libérer de l’idéologie de la croissance et du travail forcé !
      Les robots : apprendre en observant les humains
      Le paradisme, un système démocratique véritable
  • Les commentaires sont fermés.

    Read previous post:
    Mme Moreno - Mme Schiappa - Mme Hidalgo - Droit à être topless la cause Gotopless - Mr Dupont-Moretti
    Lettre à Mme Moreno Ministre déléguée

    Pourquoi toujours ce décalage de temps entre l’obtention d’un droit pour les hommes et l’obtention de ce même droit pour...

    Close