Risque et Liberté

     


  • Plus nous permettons à un pouvoir autoritaire incontrôlé de nous bousculer sous l’apparence d’un encadrement pendant une crise de santé publique, plus il sera difficile de se libérer de ces chaînes une fois que tout sera terminé. »    – Damian Wilson – journaliste anglais

    Ce journaliste démontre dans son commentaire la pertinence des mouvements de rébellions. C’est nous qui acceptons la tyrannie et tant que nous le ferons, elle deviendra de plus en plus restrictive. Plusieurs influenceurs au Québec nous invitent à participer à une grande manifestation le 1er mai, à Montréal, pour affirmer notre désir de liberté.

    On nous invite surtout à rejeter la peur instillée par les marionnettes du pouvoir.

    On nous invite à afficher l’amour de la vie.

    On nous invite à se rassembler et démontrer que nous sommes des milliers à avoir confiance en nous, et à exprimer l’amour que nous éprouvons les uns pour les autres.

    Maitreya Raël nous a préparés pour ces temps de changements laborieux. La liberté est difficile à faire valoir quand tout dans la société est pensé pour la détruire. Elle doit sortir des nombreuses CHARTES et se répandre dans la rue, auprès du peuple et chez tous les véritables leaders. Nous, les défenseurs de la liberté, devons donner l’exemple. Le Québec est l’endroit au monde le plus touché par les mesures restrictives. Nous devons d’autant plus nous battre par tous les moyens pacifiques à notre disposition, afin de construire un nouveau monde à la mesure de nos besoins et nos désirs. Nous savons qu’un accouchement est douloureux.
    La question est : « Est-ce que le bébé HUMANITÉ survivra, ou sera-t-il mort-né? »

    Si nous le préparons, il y aura un retour progressif à une vie normale. Il est de plus en plus difficile de faire croire à une pandémie. Bien sûr, nos gouvernements cherchent des moyens de continuer à restreindre les déplacements. Ils ne savent plus quoi inventer : les 1re, 2e et 3e vagues, les variants, les mutations, etc.

    Au Québec, le premier ministre Legault nous assure que le vaccin est le seul moyen d’empêcher l’épidémie de se répandre. Pourtant, il explique aussi que les mesures de distanciation restent et continueront de nous protéger. De quoi? D’un virus contagieux mais pas dangereux. On en guérit dans 99,8 % des cas.

    Notre gouvernement est bien peu démocratique, comme c’est le cas aussi en France, en Belgique, en Allemagne, aux États-Unis et dans la plupart des pays à divers degrés. Nous donnons trop de pouvoir à une seule personne qui nous dicte quoi penser, quoi dire et comment agir. Nous devrons réinventer la politique, créer des conseils de sages ou de discipline pour la surveiller et empêcher les dérives.
     

    Manifestations

    Quand nous allons manifester, nous rencontrons des gens qui, comme nous, défendent leurs droits. Nous renforçons l’idée que tout est possible. Nous semons le désir de remplacer ce vieux système pourri. Nous inspirons la créativité pour inventer une nouvelle façon de voir, de vivre, de s’entraider, de s’aimer et surtout nous éloignons la peur.

    La manifestation du 1er mai, comme toutes les manifestations passées et à venir, est un bel outil de rassemblement et d’inspiration. Plus les gens se lèvent dans le monde, plus le message de liberté devient incontournable.
    À la suite d’une manifestation à Bruxelles, en février 2021, Raël nous rappelle que nous pouvons construire un nouveau monde seulement si tous les défenseurs de la liberté lancent un message clair.

    Quand tout le monde est solidaire pour la liberté, les forces de la dictature sanitaire deviennent impuissantes car elles sont une minuscule minorité. »    – Maitreya Raël – 23 février 75aH*/ 2021

    Ce ne sont pas seulement des mots. Il ne faut jamais oublier que Raël nous donne des outils. Depuis des années il nous fait rêver d’un monde possible que nous pouvons commencer à construire maintenant. Plusieurs dissidents ou rebelles commencent, sans le réaliser, à imaginer un nouveau système plus juste et équitable. Ils ne lui donnent pas de nom, mais ils savent qu’il faut démolir entre autre le système politique actuel, qui nous empêche toutes possibilités de vie harmonieuse.

    Maitreya nous a donné il y a plusieurs années l’idée du Paradisme, un monde sans argent, sans gouvernement, sans travail obligatoire, sans maladie, où tous développent leur potentiel à leur façon, sans contraintes, etc. (https://fr.paradism.org/index.php)

    Si on ne prend que l’exemple de la santé, il existe depuis des années ce qu’on appelle un lit médical qui peut guérir des maladies comme des cancers, l’autisme, l’Alzheimer, les douleurs articulaires… Il peut faire pousser des organes manquants, un rein, une vésicule biliaire en utilisant des spectres lumineux.
    (Les Lits Médicaux et Technologies de Guérison Quantique)

    Nous avons le devoir de construire un monde où une telle technologie sera disponible à tous, pas seulement à quelques privilégiés. Ceux qui désirent mieux connaître ce système, surveillez les promotions, le 1er mai est aussi la journée du Paradisme.
     

    Conclusion

    À nous de donner l’exemple et montrer que tout est possible. Il n’est pas nécessaire que la majorité se lève. Elle ne le fera pas. Elle est endormie et hypnotisée par les répétitions du message de nos gouvernements grâce aux médias « Mean stream ». Mais nous pouvons créer un monde qui, avec le temps, rejoindra le désir de chacun. Chaque individu alors reconnaitra en vous la capacité de l’aider à retrouver une vie désirable.

    Pour ce faire, nous ne pouvons pas compter sur nos élites. Continuons à manifester! On ne peut nous donner la liberté. Il faut s’en approprier! La clamer! Être des exemples de la joie de vivre, de partage, de respect et d’amour! Utilisons tous les outils possibles, dans la rue, avec nos amis, chez soi, sur Internet et créons ce monde dans lequel nous désirons vivre!

    Sara Leha
    Chroniqueuse pour le Mouvement Raélien

      Lire la source
  •  

  • Lire aussi :

      Pouvoir autoritaire et mesures sanitaires Covid-19
      Tous solidaire pour la liberté

  • 75aH* : Le 6 août, date anniversaire de l’explosion de la bombe atomique sur Hiroshima marque l’entrée de l’Humanité dans l’âge de la révélation. C’est aussi le début du calendrier raélien : depuis le 6 août 2020, nous sommes en 75aH, 75 après Hiroshima. (Lire plus à ce propos)

Vous aimerez aussi...