Résumés Raël-science en Mai-Juin 76aH

     

    Sélection d’articles scientifiques résumés et publiés par Raël-science en juin 76aH*/ 2022

  • Vous trouverez ci-après les résumés des articles de Raël-science issus d’une sélection des parutions pour les mois de Mars-Avril 76aH*/ 2022. La sélection a été effectuée par l’équipe scientifique raélienne. Les articles sont présentés dans cinq catégories :
    Sciences de la vie : biologie, thérapie génique, (épi)génétique…
    Sciences physiques : astronomie, vie extraterrestre, astrophysique…
    Nouvelles technologies : robotique, nanotechnologies, impression 3D…
    Sciences sociales : vers le bonheur individuel ou collectif, la méditation…
    Points de vue raélien : soutenir la science avec une démarche scientifique
     

    Sciences de la Vie

      – La maladie de Parkinson est liée à la mort progressive de cellules qui produisent la dopamine dans une partie du cerveau appelée « substantia nigra ». Il existe 10 sous-types différents de ces cellules dont un seul sous-type est réduit en nombre dans la maladie alors qu’elles sont 100 000 dans un cerveau adulte sain.
       Source >

     

      – Le traitement de certaines formes de douleur aiguë à l’aide d’anti-inflammatoires augmenterait le risque que cette dernière devienne chronique. Le blocage chez les souris des cellules immunitaires appelées neutrophiles entraîne des réponses à la douleur qui durent 10 fois plus longtemps que chez les rongeurs du groupe témoin.
       Source >

     

      – Certaines cellules immunitaires de l’intestin des souris ont des récepteurs appelés NOD2 réagissant à la présence de molécules bactériennes appelées muropeptides. Ces récepteurs NOD2 sont exprimés par des neurones dans le cerveau, en particulier l’hypothalamus, une zone responsable des fonctions métaboliques telles que l’appétit et le contrôle de la température corporelle. Les muropeptides peuvent donc influencer directement l’activité neuronale dans les régions du cerveau qui contrôlent l’appétit.
       Source >

     

      – Lorsqu’un tissu se courbe, le volume des cellules qui le composent augmente au lieu de diminuer. Ce mécanisme est à l’œuvre au cours du développement embryonnaire et permet d’expliquer comment se forment, par exemple, les plis de nos intestins ou les alvéoles de nos poumons.
       Source >

     

      – L’immunothérapie a permis de faire disparaitre des cancers du rectum au bout de six mois de traitement chez une douzaine de patients. Aucune chirurgie, radiothérapie ou chimiothérapie complémentaire n’a été nécessaire. Les cellules immunitaires sont dotées d’un « point de contrôle » qui les empêchent de s’attaquer aux cellules saines de l’organisme. Les cellules cancéreuses peuvent déclencher ces points de contrôle afin de pouvoir continuer à se développer. L’immunothérapie permet de lever cette barrière grâce à des anticorps monoclonaux.
       Source >

     

     
     

    Sciences Physiques

      – La NASA va envoyer fin mai 2022 un nanosatellite vers la Lune. Sa position sera mesurée par rapport au LRO (Lunar Reconnaissance Orbiter) en orbite autour de la Lune depuis 2009. Un nouveau système de navigation permettra de déterminer l’emplacement d’un vaisseau sans utiliser de système terrestre.
       Source >

     

      – Quatre cents scientifiques ont passé une décennie à examiner 4,2 millions de bosons W collectés à partir de 26 années de données au collisionneur Tevatron, leur ayant permis de calculer la masse d’un boson W à 0,01 % près, ce qui constitue un record. Cette mesure est bien en dehors de celle prévue parle modèle standard.
       Source >

     

      – Les scientifiques ont créé une image de l’amas Northern Clump avec une galaxie et un trou noir en son centre, voyageant à grande vitesse le long d’une route intergalactique de matière. Le Northern Clump se déplace le long de cette route vers deux autres amas de galaxies beaucoup plus grands appelés Abell 3391 et Abell 3395.
       Source >

     

     
     

    Nouvelles Technologies

      – Un haut-parleur ultrafin comme une feuille de papier peut générer un son de haute qualité, quelle que soit la surface sur laquelle le film est collé. Son principe de fonctionnement est d’activer un film piézoélectrique entre deux couches de PET. Une puissance de 100mW suffit à l’alimenter et il peut recouvrir des murs voire réduire les bruits dans un environnement bruyant.
       Source >

     

      – Une nouvelle méthode d’impression 3D basée sur la lumière est environ 30 fois plus rapide que la fabrication additive conventionnelle. Le principe est de projeter de la lumière selon différents angles pour provoquer la solidification de la résine partout où l’énergie accumulée dépasse un niveau donné, même dans des sections creuses complexes sans avoir besoin de structures de support.
       Source >

     

     
     

    Sciences Sociales

      – L’utilisation d’un vibromasseur améliore la santé du plancher pelvien, réduit les douleurs vulvaires et conduit à des améliorations de la santé sexuelle globale. L’utilisation régulière d’un vibromasseur entraîne également des améliorations de l’incontinence ainsi que de la force des muscles du plancher pelvien. Les vibromasseurs peuvent et doivent être considérés non seulement comme des jouets sexuels, mais aussi comme des dispositifs thérapeutiques.
       Source >

     

      – Les gens trouvent généralement plus crédibles des déclarations si elles proviennent d’un scientifique par rapport à un gourou spirituel, ce qui était appelé « Effet Einstein ». Les individus qui ont un score élevé pour la religiosité montrent toujours une préférence pour la déclaration du scientifique par rapport au gourou.
       Source >

     

     
     

    Article allant dans le sens des Messages raéliens

      – La température du cerveau humain est plus élevée et varie plus qu’on ne le pensait auparavant, selon l’âge, le sexe, le cycle menstruel et la région du cerveau. Chez les adultes en bonne santé, la température cérébrale varie de 36,1 à 40,9 °C ; la température cérébrale moyenne (38,5 ± 0,4°C) dépasse la température orale (36,0 ± 0,5°C).

      La température du cerveau varie selon l’heure de la journée, en particulier dans les régions profondes (0,86 °C, P = 0,0001), et est la plus basse la nuit.

        Commentaire de Marc Rivard, Docteur en médecine et évêque raélien : « Plus la science progresse, plus nous apprenons que rien n’est constant et que tout bouge. Même la température de notre cerveau. »

                Source >  

     

     

      Résumés Raël-science   S’abonner à Raël-science
  •  

       


    1. 76aH* : Le 6 août, date anniversaire de l’explosion de la bombe atomique sur Hiroshima marque l’entrée de l’Humanité dans une période charnière. C’est aussi le début du calendrier raélien : depuis le 6 août 2021, nous sommes en 76aH, 76 après Hiroshima.   (Lire plus à ce sujet)

Vous aimerez aussi...