Un nouveau mode d’organisation mondiale

     


    Un nouveau mode d’organisation mondiale : vidéo en deux parties

  • Nous pouvons constater à travers les définitions du mot « gouverner » que cela implique un pouvoir, une domination sur autrui qui peut atteindre un extrême danger pour les dominés.
    Nous avons besoin de règles de fonctionnement sociétal qui reposent sur des valeurs profondément humaines et non sur l’argent comme c’est le cas jusqu’à aujourd’hui.
     

    Première partie de la vidéo :


     
    La soumission des peuples doit cesser car des solutions existent si nous cessons de regarder le passé pour envisager l’avenir mais que nous envisageons un monde où la fraternité, la liberté et l’égalité le caractériseraient réellement.

    Si l’égalité a été expérimentée sous le communisme et la liberté sous le libéralisme, nous avons vu les effets indésirables sur les peuples. C’est pourquoi la fraternité est le moteur essentiel d’un nouveau monde car elle inclue en toute logique la liberté et l’égalité.
     

    Deuxième partie de la vidéo :


     
    Seuls l’amour et le soutien inconditionnel permettraient de créer un monde propice au bonheur et à l’épanouissement de chacun. Le cerveau ne peut pas s’épanouir dans un contexte menaçant où il devient lui-même menaçant ou au contraire servile.

    Il a besoin de nourriture en quantité, de sécurité, d’amour et de liberté pour commuter sur le mode de l’amour, de l’harmonie et de la créativité. C’est ce qui permet à chacun de se reconnecter à son propre pouvoir personnel et développer ses caractéristiques personnelles de création, d’inventivité et humanistes.

    Il ne s’agirait plus de fonctionner en termes d’opinions mais à partir d’observations aidé en cela par l’intelligence artificielle pour cerner les avantages que l’on peut obtenir pour nous tous et pour les générations à venir.

    Le processus de coopération permet une obtention optimale de résultats et bénéfices tout en retrouvant le principe de souveraineté pour chacun. Nous serions ainsi amenés à œuvrer à l’image de nos cellules dans notre propre corps qui font exactement ce pour quoi elles sont faites dans une totale harmonisation pour notre plus grand bien. Nous sommes en effet les constituants de ce grand corps qu’est notre humanité.

    Sous l’égide d’un Conseil harmonisateur de l’ensemble de tous les peuples, constitué d’hommes et de femmes d’un haut niveau de conscience dont la fonction serait juste de s’assurer que tout est pensé, conçu et réalisé pour le bien-être de tous, il n’y aurait plus de pouvoir intempestif au profit de quelques-uns seulement mais des conditions optimales d’épanouissement individuel et collectif.

    Ce fonctionnement en harmonie avec les lois universelles de la vie amènerait notre humanité à s’émanciper et devenir une haute civilisation où la fraternité, la liberté et l’égalité prendraient tous leurs sens dans un sentiment d’unité. L’abondance et de la joie de vivre seraient au rendez-vous grâce au niveau scientifique et technologique atteint aujourd’hui et qui serait mis au service de tous les êtres humains, permettant un plaisir de tous les instants!

    Ce mode de fonctionnement sociétal est appelé le paradisme au sein de la philosophie raélienne à découvrir sur le site: Paradism.org

      Lire la source
  •  

  • Lire aussi :

      Les 5 fondamentaux du Paradisme en vidéo

  • 75aH* : Le 6 août, date anniversaire de l’explosion de la bombe atomique sur Hiroshima marque l’entrée de l’Humanité dans l’âge de la révélation. C’est aussi le début du calendrier raélien : depuis le 6 août 2020, nous sommes en 75aH, 75 après Hiroshima. (Lire plus à ce propos)

Vous aimerez aussi...