les commentaires sont désactivés pour cet article

l’Éducation à la sexualité Journée de l’Education Sexuelle éducation à la sexualité éducation sexuelle précoce vérité sur la sexualité l'éducation à la sexualité l’Éducation à la sexualité Journée de l’Education Sexuelle éducation à la sexualité éducation sexuelle précoce Agnès Buzyn Ministre l’épanouissement du jeune enfantLa nécessité d’une éducation à la sexualité

 

La nécessité d’une éducation à la sexualité

  • Afin de prévenir toutes sortes d’abus et de violences dans le domaine de la sexualité, il est impératif de mettre enfin en application une éducation dès l’enfance, basée sur la science et telle que recommandée par des experts internationaux.
    C’est le meilleur moyen de prévention et de protection.
     

    Nopedo, lanceur d’alerte et acteur dès 2001.

    En 2001, Rael lançait une campagne pour dénoncer les scandales dans l’Eglise catholique. Où en est on aujourd’hui ?

    De plus en plus d’affaires apparaissent au grand jour. Aujourd’hui la justice est saisie (en France, notamment).
    Grâce à « Dieu » (un Dieu tout puissant qui aurait laissé commettre les pires crimes), partout dans le monde, des milliers de prêtres ont abusé de leur autorité avec la « bénédiction » de leurs supérieurs qui ont laissé faire, qui ont tenté de masquer les affaires. Dès 2001, Nopedo alertait sur ces situations.

    L’inaction et la non dénonciation de ces crimes renvoient à la responsabilité des autorités politiques, et religieuses, alors aux commandes et qui n’ont rien fait (Lire l’article qui détaille ce sujet en particulier) .

    Chacun(e) prend la mesure de ces faits et actes, dont les catholiques qui sont de plus en plus nombreux à décider de se débaptiser. Des campagnes d’apostasie sont menées partout dans le monde.

    Il ne fait pas de doute que l’église devient obsolète et finira par s’éteindre. Ces scandales remettent profondément en question les principes d’une Eglise qui a couvert les pires actes et qui a bien d’autres égards dévoile son caractère hypocrite et corrompue.
     

    Préconisation d’une éducation à la sexualité, dès le plus jeune âge

    En cette période de révélations en série, il est temps aussi pour les gouvernements de mesurer leur responsabilité et leurs manquements en matière d’éducation à la sexualité. Malgré des rapports scientifiques remarquables, les préconisations des instances internationales (UNESCO, OMS..) restent lettre morte.

    En France, pourtant, le Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes (HCE) et le Défenseur des droits « Droits de l’enfant en 2017 : Au miroir de la Convention internationale des droits de l’enfant » ont pris position à plusieurs reprises sur ces questions. Le HCE a notamment diffusé des recommandations parmi lesquelles figure l’importance de la mise en œuvre effective à l’école de l’éducation à la sexualité (Avis pour une juste condamnation sociétale et judiciaire du viol et autres agressions sexuelles, 5 octobre 2016).

    L’éducation à la sexualité est le moyen le plus efficace pour prévenir des violences sexuelles. Les pressions exercées par des lobbys chrétiens notamment pour édulcorer l’un des rapports scientifiques de l’Unesco montrent les enjeux d’une éducation. Il s’agit bien tout à la fois de prévenir et remettre au cœur même de l’éducation ce pour quoi l’être humain est fait : le plaisir.

    Cela permet aux enfants de comprendre ce qui est acceptable ou non dans le comportement des adultes, de développer leur autonomie en préservant leur santé, leur bien-être, et de favoriser leur épanouissement dans un climat de sécurité.

  •  

  • Lire aussi :

      Page Facebook “Sex Education Day”
      L’importance de l’éducation à la sexualité ?

     
     

  • Les commentaires sont fermés.

    Lire les articles précédents :
    Le Clitoris, un enjeu d’égalité ?

    Une tribune concernant le clitoris, signée par des personnalités montre l’ignorance dans laquelle sont laissées les jeunes générations lors de...

    Fermer