les commentaires sont désactivés pour cet article

l’Éducation à la sexualité Journée de l’Education Sexuelle éducation à la sexualité éducation sexuelle précoce vérité sur la sexualité l'éducation à la sexualité l’Éducation à la sexualité Journée de l’Education Sexuelle éducation à la sexualité éducation sexuelle précoce Agnès Buzyn Ministre l’épanouissement du jeune enfantJournée pour l’éducation à la sexualité dès l’enfance

 

Journée internationale pour l’éducation à la sexualité dès l’enfance : mobilisation face à l’ingérence religieuse et politique

  • Genève, 18 nov. – Le 20 novembre marque la Journée internationale des Droits de l’enfant et la cinquième édition de la Journée internationale SexEd Day en faveur d’une éducation à la sexualité dès l’enfance telle que recommandée par les experts de plusieurs rapports de recherche d’institutions internationales dont l’UNESCO et le bureau européen de l’OMS*.
     

    « L’éducation à la sexualité et au plaisir dès l’enfance est un droit humain et une absolue nécessité pour protéger les jeunes filles/garçons des discriminations et des abus. C’est aussi un outil essentiel pour qu’elles/ils apprennent à se respecter et à respecter l’autre. » déclare Clémence Linard, M.A.Ed, sexologue, porte-parole du Mouvement en faveur d’une education sexuelle dès l’enfance à l’origine du SexEd Day. « Malgré les recommandations de sexologues de renommée internationale, fondées sur des recherches scientifiques verifiables et publiées, les institutions internationales telles que l’UNESCO aussi bien que celles de nombreux pays plient face à l’ingérence religieuse quand il s’agit d’éducation à la sexualité » poursuit la porte-parole.

    « Aucune pression religieuse ou politique rétrograde ne doit influencer la science et la recherche, et cela vaut particulièrement pour l’éducation et la sexualité. »

    Clémence Linard rappelle qu’en 2009, l’UNESCO a censuré l’un de ses rapports sur l’éducation à la sexualité suite aux pressions de lobbys chrétiens notamment la partie incluant une explication sur la masturbation à partir de 5 ans. « Une institution internationale telle que l’UNESCO se doit d’être laïque et imperméable à toute forme de pression religieuse. » souligne-t-elle. « La directrice générale de cette institution semble toutefois entretenir des liens privilégiés avec le représentant de l’église catholique qu’elle a récemment rencontré, alors que d‘après l’agenda officiel nul autre leader religieux n’a été consulté. » rappelle la porte-parole.

    Ce passage censuré par l’UNESCO il y a 10 ans n’a toujours pas été republié dans la version actualisée du rapport de 2018, alors même que le bureau européen de l’OMS l’a publié, allant même plus loin en préconisant notamment cette explication dès la petite enfance.

    « Par ailleurs, l’ingérence politico-religieuse est prégnante dans de nombreux pays quand il s’agit d’éducation à la sexualité. » précise Clémence Linard. « Nous avons actuellement des exemples significatifs en Pologne, au Québec, au Ghana ou encore en Afrique du Sud. »

    Elle poursuit en expliquant qu’en Pologne, une loi est en cours de ratification pour interdire et condamner à la prison toute personne, dont les professionnels de l’éducation ou de la santé, qui parlerait d’éducation à la sexualité. « C’est une situation extrêmement grave. La Pologne est l’un des derniers bastions du Catholicisme en Europe et le front de bataille contre les courants laiques et athéistes, et le parti au pouvoir actuellement en est partisan » explique le coordinateur du SexEd Day en Pologne.

  • Lire la suite >
  •  

  • Lire aussi :

      Un programme d’éducation sexuelle scientifique
      Journée internationale pour l’Éducation à la sexualité (2018)


  • (OMS*) : Organisation Mondiale de la Santé.

  • Les commentaires sont fermés.

    Lire les articles précédents :
    exoplanète et vie extraterrestre
    Astrophysique et vie extraterrestre

    Un prix Nobel de physique a déclaré : « je n’arrive pas à croire que nous sommes la seule entité...

    Fermer