Un organisme unicellulaire peut « changer d’avis » ?

     

    Un organisme unicellulaire peut-il « changer d’avis » ? Une nouvelle étude dit oui !

  • Les biologistes de l’Ecole de Médecine présentent des preuves convaincantes confirmant qu’au moins un organisme unicellulaire en forme de trompette – le Stentor roeselii – présente une hiérarchie de comportements d’évitement donc une forme de décision suivant des conditions précises. (Voir dessin ci-contre)

    « Le contraire aurait été surprenant. Compte tenu de sa complexité, une cellule est un minuscule super-ordinateur. »
         – Antoine Berner, guide raélien et ingénieur logiciel – Décembre 74aH*/ 2019


     

    Capacité à engendrer des processus décisionnels

    Selon phys.org, exposé à plusieurs reprises à la même stimulation – dans ce cas une impulsion de particules irritantes – l’organisme peut en effet « changer d’avis » sur la façon de réagir, ont déclaré les auteurs de l’étude. La cellule indique ainsi une capacité pour des processus décisionnels relativement complexes.

    Les résultats ont été publiés en ligne le 5 décembre dans « Current Biology », une revue scientifique américaine sur la Biologie cellulaire .

    « Nos résultats montrent que les cellules individuelles peuvent être beaucoup plus sophistiquées que nous ne le croyons généralement »
    , a déclaré l’auteur de l’étude Jeremy Gunawardena, professeur agrégé de biologie des systèmes à l’Institut Blavatnik de l’École de Médecine de Harvard.

      Lire la source   S’abonner à raël-science
  •  

  • Lire aussi :

      Résumés Raël-science Mai-Juin 72aH*
      Actualités Raël-science

  • 74aH* : Le 6 août, date anniversaire de l’explosion de la bombe atomique sur Hiroshima marque l’entrée de l’Humanité dans l’âge de la révélation. C’est aussi le début du calendrier raélien : depuis le 6 août 2019, nous sommes en 74aH, 74 après Hiroshima. (Lire plus à ce propos)