les commentaires sont désactivés pour cet article

Lucie Laurier : médias de masse et mensonges

 

Lucie Laurier : médias de masse, mensonges et diffamations

  • Montréal, 18 août 2020 — Lors de la marche pacifique contre le port du masque obligatoire qui a eu lieu dans les rues de Montréal le 8 août dernier, la chanteuse et comédienne Lucie Laurier a fait une sortie remarquée et remarquable. Elle a très justement apostrophé la journaliste de Radio-Canada en ces termes : « Vous devriez avoir honte de ce que vous propagez comme mensonge. Les médias ne font que diffamer ! »

    «Ce n’est pas d’hier que les journalistes de Radio-Canada, TVA et autres chaines de médias de masse diffusent des informations fausses, biaisées et partisanes », explique Nicole Bertrand, Guide-évêque dans le Mouvement Raélien International. « Les raéliens du Québec ont goûté à cette médecine de nombreuses fois et sont bien placés pour observer et comprendre le type de désinformation qui est servie au peuple québécois », ajoute-t-elle.

    Elle poursuit : « Les journalistes bafouent quotidiennement leur code de déontologie qui les oblige à baser leur travail sur des valeurs fondamentales telles que l’esprit critique, le doute méthodique de tout, l’impartialité, l’équité envers tous les citoyens, l’indépendance qui les maintient à distance des pouvoirs et des groupes de pression, le respect scrupuleux des faits, pour ne nommer que ceux-là ! » « On est loin de ce type de journalisme, en général, au Québec et Lucie Laurier a tout à fait raison de s’insurger contre le travail pour le moins douteux des journalistes », conclut Nicole Bertrand.

    Raël et les raéliens du Québec et du monde ont été touchés par les propos de Lucie Laurier et tiennent à lui exprimer leur profond et sincère soutien. Lucie Laurier est non seulement une artiste d’exception, mais un être humain d’une sensibilité et d’une intelligence hors du commun. Elle fait preuve d’un courage admirable en prenant la parole — comme elle le fait d’ailleurs depuis un certain temps — pour souligner avec véhémence les agissements inacceptables du gouvernement et des journalistes québécois. « C’est terminé de nous parler comme si nous étions des décérébrés. On n’a pas besoin du gouvernement comme parent », a-t-elle dignement affirmé lors de son entrevue avec la journaliste masquée de Radio-Canada.

    Rappelons que dans un communiqué publié le 30 mars dernier, Raël, leader spirituel du Mouvement Raélien, déclarait : « Les gouvernements qui nous forcent à rester chez nous sous peine de poursuites violent le droit fondamental de liberté de circulation des personnes et des idées, garanti par la Déclaration universelle des droits de l’homme. Quelles que soient les justifications — épidémies, guerres, terrorisme, etc. — absolument rien ne peut justifier cette violation de notre liberté. »

      Lire la source
  •  

  • Lire aussi :

      La bonne réaction contre les Tribunaux médiatiques ?
      Les médias dominants sont les ennemis des libertés
      Quelle est la prochaine Grande Peur médiatisée ?
      Covirus : une panique médiatique plutôt que virologique ?
      La propagande des médias contrôle nos cerveaux !

  • 75aH* : Le 6 août, date anniversaire de l’explosion de la bombe atomique sur Hiroshima marque l’entrée de l’Humanité dans l’âge de la révélation. C’est aussi le début du calendrier raélien : depuis le 6 août 2020, nous sommes en 75aH, 75 après Hiroshima. (Lire plus à ce propos)

  • Les commentaires sont fermés.

    Read previous post:
    bombe atomique américaine
    Fêter la bombe atomique américaine ?

    1946, un an après le bombardement de Hiroshima, la découpe d'un gâteau qui fête la Bombe atomique. Années 50 :...

    Close