les commentaires sont désactivés pour cet article

Bonheur 20 mars - Liberté et bonheurLiberté et bonheur

 

Liberté et bonheur : décider d’être heureux

  • Il est très important de cultiver, comme un jardin, votre sourire intérieur. Tout ce qui est vrai vient de l’intérieur vers l’extérieur. Jamais de l’extérieur vers l’intérieur”
      – Maitreya Raël – Revue Contact 389 Juillet 68aH*/ 2014

    Après quelques semaines passées à devoir gérer d’une façon particulière notre liberté d’aller et venir (pour cause de confinement), nous voici maintenant de retour à une vie presque normale. Pendant ces quelques semaines spéciales, comment vous-êtes vous senti ? Prisonnier, malheureux ? Ou bien libre, malgré les murs ?

    Cette situation m’a fait penser à Nelson Mandela. Emprisonné pendant 27 ans dans les prisons sud-africaines, cet homme réussit à garder son intégrité, sa force de conviction et ses idées, comme si les murs de sa prison n’avaient pas de pouvoir sur lui.
    Libéré, il devient non seulement le premier président noir d’Afrique du Sud mais aussi une icône mondiale de la paix.
    Quel parcours !

    A l’inverse, on peut avoir la liberté de se déplacer partout et pourtant être malheureux. Parce qu’on n’est pas libre dans sa tête. Une statistique étonnante : savez-vous que le taux de suicides chez les milliardaires est proportionnellement plus important que chez les pauvres comme on pourrait s’y attendre ? C’est l’un des paradoxes des pays occidentaux et riches.
    On peut donc être libre et malheureux ou à contrario enfermé et pourtant libre. La plus grande des sagesses ne serait-elle pas alors de se concentrer sur son bonheur plutôt que sur sa liberté ?

    Le bonheur, une décision

    Le bonheur est une décision. Ça ne vient pas d’ailleurs, pas du ciel, pas des Messages. Ça ne vient de rien d’autre que de vous-même, c’est une décision. Si vous décidez d’être malheureux, vous serez malheureux. Si vous décidez d’être heureux, vous serez heureux”
      – Maitreya Raël – Revue Contact 341 Octobre 62aH*/ 2007

    La liberté ne signifie pas le bonheur. C’est juste une joie qui vient de l’extérieur. Et comme toutes les joies, elle peut s’éteindre, ou nous rendre accrocs. Donc malheureux. Que faire ?

    On pourrait discuter des heures sur ce qu’est le bonheur pour chacun. Mais avant toute chose, le bonheur est une décision. C’est un engagement envers soi-même. Je décide d’être heureux. Premier pas.

    Ensuite, c’est un entretien de tous les jours. Non pas en se mettant la barre haute, mais dans les petites choses de la vie quotidienne : sourire le matin dès le réveil et continuer dans chaque tâche de la journée, être dans l’instant présent, faire le fou en redevenant le petit enfant que l’on était, décider de voir le positif plutôt que le négatif…. Moi par exemple j’ai mon petit outil pour le bonheur : je fais mes gammes de OUI plusieurs fois par jour ! C’est instantané ! Et tellement puissant !

    Alors, j’espère simplement que vous aurez envie de prendre cette décision d’être heureux (si ce n’est déjà fait), et de cultiver ce que certains appellent l’art du bonheur. D’abord parce que cela a un effet positif sur nous, et bien sûr sur notre entourage. Et surtout parce que cela nous rend LIBRES.

    Confinement ou pas confinement. A vous de jouer si vous le voulez.

    Maryline, Guide raélienne

  •  

  • Lire aussi :

      Raël : Entraînez-vous à être heureux (vidéo)
      Conférence Bonheur Lyon, 12 Décembre
      Raël : Mieux vaut mourir libre que vivre sans liberté

  • 74aH* : Le 6 août, date anniversaire de l’explosion de la bombe atomique sur Hiroshima marque l’entrée de l’Humanité dans l’âge de la révélation. C’est aussi le début du calendrier raélien : depuis le 6 août 2019, nous sommes en 74aH, 74 après Hiroshima. (Lire plus à ce propos)

  • Les commentaires sont fermés.

    Read previous post:
    famille-Bronstein-terre promise
    Israël ne serait plus la « Terre Promise » ?

    Certains juifs estiment qu'Israël n’est plus la « Terre Promise »

    Close