La théorie de l’évolution, une problématique insoluble ?

     

    textLa théorie de l’évolution serait-elle une problématique insoluble ? Le problème de l’apparition d’une espèce par sélection naturelle ou autre mécanisme


    Extraits d’un article d’Etienne D. Juillet 76aH*/ 2022
    En photo : l’Hoatzin huppé (Amazonie) – « Opisthocomus hoazin »

  • Hasard chimique des ADN des Êtres Vivants ?

    D’après Darwin et de ses successeurs, la Sélection Naturelle ne fait qu’une seule chose : elle ÉLIMINE des individus. Pour rappel, la Sélection Naturelle est une réalité effective : comme la Sélection des candidats à un emploi : « les plus adaptés obtiennent l’emploi, et les candidats moins adaptés à l’emploi sont éliminés ». La Sélection Naturelle, également, est effectivement une réalité …

    Quant à l’apparition « ex nihilo » (ou « from sratch ») d’une espèce ou plusieurs espèces, le problème est extrêmement rarement expliqué, voire jamais… Les chercheurs en matière de Théorie de l’Évolution ne sont pas d’accord sur les 4 possibilités d’apparition hypothétique des portions d’ADN « de-novo » (100% nouveaux donc) 

    Rappelons que l’ADN a été découvert en 1953. il y a 69 ans…. Et les centaines de milliers de Chercheurs évolutionnistes ne sont JAMAIS mis d’accord sur un « moteur » (c’est le terme scientifique – on parle aussi de « spéciation » ou « apparition d’une espèce donnée ») de l’Évolution des « apparitions » d’espèces. Cela en 69 ans : des millions de Chercheurs qui passent 40 années de leur vie à chercher, et ils ne sont pas encore d’accord au bout de 50 ou 60 ans (sur ce qui est pourtant sous le microscope, c’est à dire maîtrisé) …

    S’ils ne se mettent pas d’accord au bout de 69 ans, (au moins 50 ans), c’est que, très probablement, la question est brouillonne. Or, le problème posé est sous le microscope (et donc maîtrisé) …
    Les évolutionnistes invoquent également « la Pression de sélection de l’environnement** » : mais ce concept est seulement théorique : dans la cellule vivante , ou bien dans les organes des espèces vivantes : il n’existe aucun capteur relié à l’extérieur.

    Conclusion

    Cela signifierait donc à priori… que la problématique de la « spéciation » est une question… qui n’a pas lieu d’être vu qu’il n’y a pas de réponse à une telle question posée que l’on peut qualifier… d’inepte, inexistante, fausse… En d’autres termes, on ne trouve pas de solution à un problème… qui n’existe pas, et qui serait donc basé sur du vent…
    LA THÉORIE DE L’ÉVOLUTION SERAIT DONC UNE PROBLÉMATIQUE INSOLUBLE

     

      Source  S’abonner à raël-science
  •  

  • Lire aussi :

      Autres publications d’Étienne
      Évolution ou création ?
    1.  


    2. 76aH* : Le 6 août, date anniversaire de l’explosion de la bombe atomique sur Hiroshima marque l’entrée de l’Humanité dans une période charnière. C’est aussi le début du calendrier raélien : depuis le 6 août 2021, nous sommes en 76aH, 76 après Hiroshima.   (Lire plus à ce sujet)
    3. Environnement** : En hygrométrie, morphologie du feuillage, hauteur des arbres, typologie des prédateurs, profil dentaires, mâchoires, pilosités hivernales, queue préhensiles des singes arboricoles ou des caméléons, ou des centaines de millions de finesses biologiques des 7,8 millions d’espèces animales, ou des 800.000 espèces végétales, etc, etc. Et qui serait couplé (par un système dont personne ne dit rien) aux génomes (soit l’ADN) qui modifierait l’ADN : une idée encore en vogue mais qui ne correspond à RIEN aux termes de la Biologie, qui est une science surtout à vocation expérimentale (par exemple sous le microscope)…

Vous aimerez aussi...