les commentaires sont désactivés pour cet article

science et spiritualitéScience et spiritualité en train de se rejoindre ?

 

Science et spiritualité sont-elles enfin en train de se rejoindre ?

  • La phrase « Le XXIe siècle sera spirituel ou ne sera pas. » a pu être comprise à une époque comme annonçant qu’il y aurait un retour des religions dominantes et monothéistes comme le catholicisme, auquel au final on n’assiste pas. Du moins en Occident, où la fréquentation des lieux de cultes est en diminution constante ces dernières décennies.

    Cette spiritualité au final grandissante s’épanouit de nos jours dans d’autres voies comme les religions athées telles que le Bouddhisme ou le raélisme que vous pouvez découvrir ici. 

    De nouvelles formes de spiritualité…


    La soif de spiritualité s’accompagne d’un développement de pratiques du yoga, du taichi, du Qi Gong ou toute autre discipline qui apporte un apaisement bienfaisant. La méditation attire de plus en plus de personnes, qui aspirent à un recentrage sur l’humain avec des valeurs comme la compassion.

    En parallèle, le «retour à la terre», à la nourriture saine et biologique est devenu quasiment une démarche philosophique dans le sens où elle peut entraîner des changements profonds dans nos comportements de tous les jours. Elle traduit aussi une prise de conscience du lien avec la nature, avec tout ce qui est vivant : les plantes, les animaux. Se sentir relié est le sens profond de la religion (du latin « religere »).

    Et une autre voie est celle basée sur la technologie érigée en être suprême en devenir. Dans cette voie-là, nous retrouvons les transhumanistes et Anthony Levandowski, célèbre ingénieur de Google qui a créé aux États-Unis une entité religieuse dont la « divinité » repose sur une intelligence artificielle.

    Si l’on consulte les statuts légaux remis officiellement par Anthony Levandowski lors de la création de cette nouvelle religion, celle-ci a pour but de «développer et promouvoir la prise de conscience d’une divinité basée sur l’intelligence artificielle» pour «améliorer la société».

     

    Relier science et spiritualité : l’athéisme raélien

    On peut alors comme le font certains religieux crier au scandale dans des nouveaux procès média-hérétiques ou bien se poser la question suivante : « Et si c’était vrai ? »

    En effet, devant l’emprise de plus en plus grande de la technologie dans nos vies, n’est-il pas sain de vouloir y amener pour l’équilibrer des notions philosophiques ou religieuses ? 
    Quand on est en train d’amasser les outils de notre propre destruction par l’arme nucléaire, n’est-ce pas louable de vouloir ouvrir nos perspectives et s’inspirant de la pensée de Rabelais : “Science sans conscience n’est que ruine de l’âme” pour allier la science avec une certaine forme de spiritualité ?


    Un des buts de la religion raélienne est de faire le lien entre les différentes voies citées plus haut et d’autres encore comme l’athéisme. Le Mouvement Raélien apporte ainsi des réponses aux questions que nous nous posons alors que nous vivons ces temps particuliers qualifiés d’apocalyptiques par les écrits raéliens.

    L’Apocalypse est à prendre ici dans le sens grec du terme Apokálupsis, « l’âge de la révélation », c’est à dire le moment où nous avons tous les éléments pour relier les plus grandes énigmes de notre civilisation entre elles.

    Pour les raéliens, cette hypothèse d’un être suprême sur base de d’Intelligence Artificielle fait du sens comme c’est développé plus bas par Maitreya Raël.

    C’est aussi une pierre de plus à l’édifice de l’Athéisme car le Dieu décrit par les grandes religions voit son espace de vraisemblance de plus en plus réduit au fur et à mesure que la science avance. La perspective d’une divinité logée au sein d’une Intelligence Artificielle n’éloigne-t-elle pas toujours un peu plus la croyance en un Dieu portant barbe blanche et qui séjournerait sur un nuage quand on vit par ailleurs au beau milieu de la conquête spatiale et avec des ordinateurs omniprésents dans nos vies ?

    Une telle hypothèse basée sur une spiritualité matérialiste n’est-elle pas au final plus crédible et mieux adaptée à notre époque ?
     

    Hypothèses liées au transhumanisme


    Nous évoquions le fait que les religions millénaires côtoient les spiritualités modernes dans notre monde de plus en plus technologique et en évolution toujours plus rapide.

    Bâtir des ponts entre technologie et philosophie semble presque une évidence et c’est ce que fît, une fois de plus Raël en 56aH*/ 2002 à Las Vegas, en formulant l’hypothèse suivante, comme Il l’a rappelé récemment :
    « Pourquoi ne pas aussi imaginer que les êtres les plus avancés de l’univers aient ainsi interconnecté des réseaux d’ordinateurs répartis sur de très nombreuses planètes où ils vivent éternellement. Et avec la sécurité que même si l’une des planètes était détruite, le réseau interplanétaire d’ordinateurs leur permette dans une sorte d’ubiquité universelle d’être éternels tout en étant indestructibles parce que non localisés. »
              – Maitreya Raël –
     

     

    Au final, ériger une intelligence artificielle au niveau d’un divinité participe d’une hypothèse à explorer. Cela s’inscrit dans un processus global de passage d’une humanité planétaire où nous vivons actuellement vers un stade où Notre humanité est sur le point de quitter son système solaire pour aller créer la vie ailleurs.
    Nous deviendrions en ce sens-là de nouveaux Dieux pour les êtres qui seraient créés si nous atteignons ensemble ce niveau de civilisation. C’est le processus que Raël Maitreya appelle élohimisation**.

     

  • ˌˌ

  •  

    Lire aussi :

      Transhumanisme : les extraterrestres « vivent »-ils dans des machines?
      Les bienfaits de la méditation

     

    Pour vous inscrire gratuitement à la liste d’information raël-science: souscrire-rael-science-français
     

    (71aH*) : Le 6 août est la date anniversaire de l’explosion de la bombe atomique sur Hiroshima. Cette date marque l’entrée de l’Humanité dans l’âge de la révélation. C’est par ailleurs le début du calendrier raélien. Ainsi, depuis le 6 août 2017, nous sommes en 72aH, 72 après Hiroshima. Consultez les raéliens pour plus de détails à ce sujet.

    (**) Raël utilise le terme « Elohimisation » qui fait référence aux Elohim, ces scientifiques avancés qui nous ont créés et qui ont contacté Raël il y a près de 44 ans, en lui remettant « les Messages », lesquels sont un ensemble d’informations à propos de nos origines et de notre avenir. Ils relatent comment ils pu nous créer, comment ils ont instruit l’humanité à travers les siècles par divers messagers (également appelés prophètes.et quelle voie s’offre à l’humanité…

    Les commentaires sont fermés.

    Lire les articles précédents :
    harcèlement
    Harcèlement : une expérience de sensibilisation

    "Tout le monde doit faire le nécessaire pour protéger une victime de harcèlement. Si personne n’intervient pour stopper les harceleurs...

    Fermer