les commentaires sont désactivés pour cet article

science libreUne science libre ou avec des filtres éthiques ?

 

Laisser la science libre ou lui appliquer des filtres éthiques ?


  • Les seuls endroits où l’éthique et les comités moraux sont nécessaires, c’est dans la politique et les affaires militaires. La science est amour lorsqu’elle n’est pas utilisée par les militaires”
      – Maitreya Raël – Paroles du dernier des Prophètes p.34

    La France a célébré le mois dernier la fête de la science. Des milliers de scientifiques ont invité le public pour partager leur enthousiasme pour les sciences, les techniques et les innovations.

    Parallèlement, nombre d’esprits s’interrogent sur la science et se méfient d’elle. Il n’y a qu’à voir les interrogations portées sur des sujets comme la bioéthique, les nanotechnologies, la recherche sur l’embryon, le clonage, les OGM, etc.
     

    La science est l’expression neutre du génie humain

    Alors, faut−il laisser la science libre d’avancer à son rythme ou faut−il la faire passer par le filtre d’une éthique ? Qu’en pensez−vous ?

    Pour répondre à cette question, il est important de faire la distinction entre la science elle−même et l’utilisation qui en est faite.

    La science en elle−même est l’expression du génie humain. Elle est neutre. Et pour cela elle doit rester libre. “ll n’y a aucun besoin d’éthique en science. L’éthique est antiscience et anti−progrès“ explique en ce sens Raël.


    En revanche l’utilisation qui en est faite est déterminante et doit passer par le filtre de l’éthique.

    La main est faite pour caresser ou pour frapper. Comment l’utilisons−nous ? Le choix qui est fait n’est−il pas primordial ? C’est la même chose pour la science.

    On a beaucoup entendu des comités d’éthique s’exprimer sur l’avancée même de la science dans le domaine du clonage ou de la bioéthique par exemple. Beaucoup en demandant même l’arrêt.

    Mais en a−t−on entendu seulement un alerter sur l’utilisation de telle découverte scientifique dans une arme bactériologique, ou de l’utilisation de telle invention mécanique ou informatique dans des drones militaires ? Hélas non.
     

    Alors, ignorance ? Conflits d’intérêts ? Manque de vision panoramique ?

    Selon la philosophie raélienne, la science est un véhicule de paix, d’harmonie et de bonne santé. Elle doit être utilisée pour servir l’homme et pour le libérer et non pas pour le détruire et l’aliéner.


    Alors, comment faire en sorte que la science ne soit pas détournée de sa raison d’être ? En instaurant peut−être tout simplement trois règles éthiques :

      – Ne pas laisser la science aux mains des militaires

      – Faire confiance seulement aux scientifiques qui ne sont pas manipulés par des intérêts financiers

      – Utiliser la science pour servir l’homme et pour le libérer du travail, de l’argent et lui assurer confort et bien−être, et créer ainsi un milieu favorisant son épanouissement et son bonheur.

     

    Ce serait un pas de géant pour l’Humanité.

    Bonne réflexion sur ce sujet.

    Maryline Canin, Guide raélienne.

  •  

  • Lire aussi :

      Révision de la loi bioéthique
      Premiers bébés génétiquement modifiés en Chine

     
     

  • Les commentaires sont fermés.

    Lire les articles précédents :
    intuition
    Quel lien entre intuition et supra-conscience ?

    Raël Maitreya a partagé et commenté une citation de Victor Hugo qui aborde le thème de l'intuition ...

    Fermer