Prolonger la durée de vie de petits vers ronds de 500%

     


    Des chercheurs ont réussi à prolonger la durée de vie de petits vers ronds de 500%. Chez les humains, cela équivaudrait à 4 ou 5 siècles.

  • Pour étudier les mécanismes du vieillissement, les chercheurs se concentrent généralement sur les vers C. elegans. En effet, ces petits organismes partagent de nombreuses voies cellulaires avec les humains. Leur durée de vie est également très courte – trois ou quatre semaines tout au plus. Ce qui signifie que toute évolution dans cette durée de vie peut être facilement mesurée.
     

    L’objet de cette étude consistait à modifier génétiquement deux « voies cellulaires » – les systèmes de signalisation biologique que les cellules utilisent pour communiquer entre elles. Ces deux voies – appelée IIS et TOR – sont également présentes chez l’Homme. C’est pourquoi elles ont déjà été étudiées dans le cadre de recherches sur le vieillissement, mais séparément.

    Au cours de ces études la modification de la voie IIS avait augmenté la durée de vie des petits vers de 100%, tandis que la modification de la voie TOR avait augmenté leur durée de vie de 30%. En combinant les deux approches, et par simple addition mathématique, les chercheurs s’attendaient alors à entraîner une augmentation de leur durée de vie de 130%.

    Ils ont donc été très surpris de constater que la longévité de ces petits organismes avait en réalité été prolongée de 500% ! (Lire l’article en français ici)

      Lire la source   S’abonner à raël-science
  •  


  • Lire aussi :

      Est-ce que l’on peut envisager d’arrêter de vieillir? (2017)
  •  

  • 76aH* : Le 6 août, date anniversaire de l’explosion de la bombe atomique sur Hiroshima marque l’entrée de l’Humanité dans l’âge de la révélation. C’est aussi le début du calendrier raélien : depuis le 6 août 2021, nous sommes en 76aH, 76 après Hiroshima. (Lire plus à ce propos)

Vous aimerez aussi...