les commentaires sont désactivés pour cet article

Journée de l’Education Sexuelle éducation à la sexualité éducation sexuelle précoceSex Ed Day, éducation à la sexualité

 

Sex Ed Day, éducation à la sexualité

  1. Des débats, procès et prises de paroles récents sur les délits (dont le harcèlement) et crimes sexuels sur les mineurs montrent une nouvelle fois le rôle déterminant de l’éducation.

    En France, le Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes (HCE) et plus récemment le Défenseur des droits « Droits de l’enfant en 2017 : Au miroir de la Convention internationale des droits de l’enfant » ont pris position à plusieurs reprises sur ces questions. Le HCE a notamment diffusé des recommandations parmi lesquelles figure l’importance de la mise en œuvre effective à l’école de l’éducation à la sexualité (Avis pour une juste condamnation sociétale et judiciaire du viol et autres agressions sexuelles, 5 octobre 2016 ; cité dans un communiqué du 17 octobre 2017 en ligne sur le site egalite.gouv.fr ).
     

    A l’occasion de la Journée internationale SexEdDay le 20 novembre dernier, qui correspond aussi à la Journée internationale des droits de l’enfant, Clémence Linard (C.L.), coordinatrice de cette journée et sexologue, et Lisiane Fricotté (L.F.), juriste en droits de l’homme, répondent à nos questions.

     

En quoi la question de l’éducation est-elle déterminante ?

    – Un enfant n’ayant aucune connaissance au sujet de la sexualité, et spécialement sur le plaisir qu’elle procure, est la victime parfaite pour ces criminels. L’éducation est la meilleure prévention. Et ce, d’autant plus que la majorité des actes pédophiles arrivent au sein même des familles. Il est donc important que les enfants sachent ce qui est acceptable ou non dans le comportement des adultes, qu’ils sachent également qu’ils peuvent avoir des recours contre leurs propres parents.    (C.L.)

    Une telle démarche est recommandée par de nombreux spécialistes : par l’éducation, l’enfant apprend à dire « non » (voir notamment « Comment bien traiter de la sexualité », réalisé par la coordination de l’aide aux victimes de maltraitance, Ministère de la communauté française, 2001).     (L.F.)

 

Quel contenu donner à cette éducation ?

    – Aujourd’hui de nombreux scientifiques, psychologues, sociologues, éducateurs prônent une éducation sexuelle, qui met en valeur l’importance de la sensualité, du plaisir et du toucher pour l’épanouissement, et ce, dès le plus jeune âge. (http://www.raelfrance.fr/sexeducation-day-16/ voir rapport Unesco 2009, cliquer sous l’article).

    Permettre à l’être humain en devenir qu’est l’enfant de découvrir librement sa sexualité et le plaisir qu’il peut en retirer, lui ouvre la porte à la possibilité de faire des choix dans sa vie d’adulte. Aussi, l’éducation à la sexualité ne peut se limiter, comme le préconise les rapports de l’UNESCO de 2009 et 2015, à renseigner sur la nomenclature de certaines parties de leurs corps.

    Elle doit accompagner l’enfant dans l’acquisition de son autonomie. Sa capacité de choisir sera d’autant plus grande qu’il vivra sans culpabilité ses désirs sexuels, intégrant la masturbation, et qu’il aura appris à se connaître.    (C.L.)
     

Quelle est la position du Mouvement Raélien ?

    – Maitreya Raël a apporté son soutien au rapport de l’UNESCO de 2009 dans son intégralité.
    L’éducation Sexuelle Complète (ESC) telle que recommandée par les experts de plusieurs institutions internationales comme l’UNESCO, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) est exactement ce que Raël enseigne depuis plus de 40 ans et qui a été transmis par les Elohim (*), cette civilisation extraterrestre qui a créé toutes formes de vie sur terre.     (C.L.)

      « Etre sensuel, c’est laisser le milieu où l’on se trouve vous donner du plaisir. L’éducation sexuelle est très importante elle aussi, mais elle n’apprend que le fonctionnement technique des organes et leur utilité, tandis que l’éducation sensuelle doit apprendre comment l’on peut avoir du plaisir par ses organes, en ne recherchant que le plaisir ; sans rechercher forcément à utiliser ses organes dans le but utilitaire qui est le leur.

      Ne rien dire à ses enfants au sujet du sexe c’est mal, leur expliquer à quoi ça sert c’est mieux, mais ce n’est pas encore suffisant : il faut leur expliquer comment ils peuvent s’en servir pour en retirer du plaisir.

      Leur expliquer uniquement “à quoi ça sert”, c’est comme si on leur parlait de la musique en leur disant que ça sert à marcher au pas, ou autres niaiseries, ou que de savoir écrire ça ne sert qu’à faire des lettres de réclamation, ou que le cinéma ça ne sert qu’à donner des cours en audio visuel.

      Heureusement, grâce aux artistes et par un éveil des sens, on peut retirer du plaisir en écoutant, en lisant ou en regardant des oeuvres qui ne sont faites pour rien d’autre que pour donner du plaisir. Pour le sexe c’est la même chose. ».

        (Extraits du « Message donné par les Extra terrestres – Les clés, L’éducation sensuelle)

     

    – L’Humanité entière a tout à gagner si l’on accorde à chaque individu le droit au plaisir, indissociable du respect.
    Cette valeur de respect est essentielle à transmettre lors de l’apprentissage sur la sexualité : se faire respecter et respecter l’autre.     (L.F.)

      « Pour changer la société, il faut d’abord changer les individus qui la composent. La violence est toujours engendrée par des êtres qui sont malheureux. En améliorant le bonheur des individus l’on contribue à faire baisser le potentiel de violence humaine…

      Lorsque tous les hommes jouiront totalement de leur sensualité, il n’y aura plus aucun risque de guerre mondiale.

      A la base de la violence, il y a toujours des êtres insatisfaits sensuellement ? Voilà pourquoi nous devons apprendre à jouir de tous nos sens et à faire découvrir à ceux qui nous entourent la sensualité… »

        (Extraits d' »Accueillir les Extra-Terrestres », Chapitre I, Qu’est ce que le plaisir ? )

 

 

Lire aussi :

    Journée de l’éducation sexuelle
    L’éducation sexuelle, un droit fondamental de l’enfant
    Journée de l’éducation sexuelle 2016
    Appliquer les droits de l’enfant tel que prévu par l’Unesco

 

« Elohim* » est un mot hébreu signifiant « ceux qui sont venus du ciel ». Dans « Le Message donné par les extra-terrestres », il est fait état que toute vie sur terre, y compris l’être humain, a été créée scientifiquement en laboratoire grâce à une maîtrise parfaite de l’ingénierie génétique et de l’ADN par ces êtres venus d’une autre planète, les Elohim. Ces ouvrages peuvent être téléchargés sur le site

  • Lire la source –>
  • Les commentaires sont fermés.

    Lire les articles précédents :
    menace vient des États-unis5
    La véritable menace vient des États-Unis

    La véritable menace vient des États-Unis, leur nombreuses bases militaires et leurs 10 000 bombes nucléaires...

    Fermer