Sans domicile-fixe diplômés : l’inutilité d’être bon à l’école ?