les commentaires sont désactivés pour cet article

Dieu ce mirage intérieurMéditez et vous connaîtrez Dieu ce mirage intérieur !

 

Méditez, mettez-vous en harmonie avec l’univers infini et vous connaîtrez Dieu ce mirage intérieur !

  • Les raéliens ont une philosophie 150 % athée et ils clament à tous les vents qu’il n’y a pas de dieu. Ceux qui sont venus du ciel sont des hommes qui nous ont créé à leur image à leur ressemblance. Si beaucoup de nos contemporains adhérent sincèrement à un système religieux, c’est pour assouvir un besoin de spiritualité. La spiritualité est une activité dégagée de tout mysticisme.

    Elle est relative au domaine de l’intelligence, de l’esprit, de la morale. La spiritualité est nécessaire au bien être des individus et à la survie de l’espèce, mais croire en dieu est-il nécessaire pour satisfaire notre besoin de spiritualité ?

      – Marcel Terrusse, évêque raélien – Juillet 73aH*/ 2019
     

    La réponse apportée par des neurobiologistes est NON !

    Leur réponse est claire : “Le cerveau humain a été génétiquement conçu pour encourager les croyances religieuses.”

    Notre cerveau est biologiquement programmé pour expérimenter des états de transcendance. L’expérience mystique est une aventure intérieure dont nous n’avions pas encore compris les mécanismes. On sait maintenant que Dieu est dans la tête ! Le neurobiologiste Michael Persinger a été le premier à donner une explication scientifique à ces phénomène mystiques.

    Il a en particulier étudié le cas de personnes qui disaient avoir eu une expérience de communication avec dieu dans une situation proche de la mort ; beaucoup de ces personnes avaient été réanimées après avoir été déclarées en état de mort clinique. Des milliers de personnes qui se sont trouvées dans une telle situation peuvent témoigner de ce genre d’expérience, elles constituent donc un champ d’observation bien réel pour les neurobiologistes.

    Il y a dans cette période une analogie entre l’activité du cerveau d’une personne en état proche de la mort et celle en situation de crise d’épilepsie. Dans ce moment de grande confusion intellectuelle l’influx nerveux ne parcourt plus ses routes habituelles. Il met en relation des zones habituellement indépendantes entre elles en particulier les lobes temporaux et deux structures profondes que sont l’amygdale et l’hippocampe. Ces désordres sont mis en évidence par l’analyse de l’EEG** qui présente des anomalies dans la gamme des fréquences proches de 40 herz. Le sujet a l’impression de perdre sa solitude et d’être en relation avec un visiteur intérieur… L’expérience de dieu paraît être un exemple extrême de la rencontre avec ce visiteur virtuel.
     

    Les personnes qui méditent régulièrement présentent aussi ce même profil d’EEG**

    Les personnes qui méditent régulièrement, ou qui sont en situation d’extase mystique présentent, elles aussi, ce même profil particulier d’EEG**. Les états de contemplation spirituelle provoquent un changement de l’activité du cerveau et cette situation paradoxale se manifeste de manière naturelle plus ou moins forte chez chacun d’entre nous. La prière et/ou la méditation peuvent être un moyen pour faire s’exprimer ce moi silencieux…

    Les expériences mystiques ne seraient ainsi qu’une production du cerveau stimulé par les rites religieux. Les chercheurs ont étudié les cerveaux plongés dans ces états mystiques à I’aide des images fournies par un tomographe à émission de protons.

    Sur les clichés de coupes horizontales, les lobes pariétaux postérieurs supérieurs gauche et droit affichent des luminosités très nettement inférieures à la normale. La méditation mettrait ainsi en veilleuse certaines fonctions cérébrales. Or les zones affectées correspondent, selon les scientifiques, au sens de la dichotomie de la personnalité, c’est-à-dire à l’aptitude à se distinguer des autres et de I’environnement.

    La mise hors service de cette fonction expliquerait les sensations de plénitude absolue, de communion transcendantale avec l’humanité et l’univers généralement associées à une manifestation divine. Un processus semblable expliquerait les transes engendrées par certaines danses endiablées. L’action sur d’autres zones cérébrales produirait le sentiment de canaliser toute l’énergie cosmique…

  •  

  • Lire aussi :

      La méditation rapide aiderait au développement cognitif
      La méditation : des bienfaits pour soi et pour l’humanité

     
     

  • (73aH*) : Le 6 août est la date anniversaire de l’explosion de la bombe atomique sur Hiroshima. Cette date marque l’entrée de l’Humanité dans l’âge de la révélation. C’est par ailleurs le début du calendrier raélien. Ainsi, depuis le 6 août 2018, nous sommes en 73aH, 73 après Hiroshima. Consultez les raéliens pour plus de détails à ce sujet.
    (EEG**) : Selon Doctissimo, L’EEG, Electroencéphalographie est un examen fonctionnel, explorant l’activité électrique produite spontanément par les cellules nerveuses.
     

     

  • Lire la source >
  • Les commentaires sont fermés.

    Lire les articles précédents :
    Un bébé homosexuel naîtrait d’une mère ayant eu des relations anales ?

    Selon un évèque chyrpiote, un bébé homosexuel serait issu d'une mère ayant eu des relations sexuelles anales par le passé...

    Fermer