les commentaires sont désactivés pour cet article

monde de paixUn monde de paix et de bonheur ?

 

Vers un monde de paix et de bonheur…

  •       Par Fany Charpentier, guide raélienne.

    C’est une réalité possible et à notre portée si chacun de nous en prend la responsabilité individuelle.
    Le monde n’a jamais été aussi riche et pourtant la misère prospère aussi vite que le monde s’enrichit. Où est l’erreur ?

    Tout simplement parce-que nous jouons le jeu d’un fonctionnement basé sur l’argent, le rendement, le pouvoir qui assimile l’être humain à un rouage de ce fonctionnement ou à une marchandise ; les animaux et végétaux étant eux aussi d’abord et avant tout considérés comme des marchandises.
     

    Changer notre économie et nos valeurs

    Tant que nous ne comprenons pas que nous tous, êtres vivants sur terre sommes interdépendants les uns des autres, nous ne saisirons pas la nécessité de changer notre mode de fonctionnement.

    Cette interdépendance concerne bien tous les êtres vivants : végétaux, animaux et humains. L’équilibre planétaire en dépend directement tout comme l’homéostasie assure l’équilibre et la bonne santé de notre corps.

    Lorsque nous comprenons cette vérité fondamentale, alors nous comprenons la nécessité de mettre en place :

      – Une économie régulée, soucieuse des équilibres à long terme et territoriaux assurant un développement harmonieux entre tous les pays.

      – Une économie au service de l’être humain (et non l’inverse) et du progrès social par un partage équitable des ressources et un revenu de bien-être (ou d’existence) pour tous.

      – Une économie où l’automatisation et la robotisation permet non seulement un accroissement de la production qualitative et quantitative mais aussi par voie de conséquence la libération de l’être humain du travail contraint et forcé. Ce dernier peut alors développer ses potentialités d’épanouissement physiques et mentales pour le plus grand bien de toute l’humanité qui bénéficiera des heureuses conséquences.

      – Une économie respectueuse de l’environnement et de la nature dont nous dépendons directement.

     

    Une étroite interdépendance entre tous les êtres vivants.

    Notre première responsabilité individuelle est donc de prendre conscience de cette étroite interdépendance entre tous les êtres vivants. A partir de là, notre cerveau se met à fonctionner différemment, se mettant à la recherche de solutions qui vont dans ce sens. Un esprit créatif se développe alors remplaçant le sentiment d’impuissance que nous pouvons ressentir dans la situation actuelle.

    Et par la même, nous réalisons que nous ne sommes pas seuls mais au contraire entourés d’êtres qui ont les mêmes attentes que nous et sont prêts à faire quelque-chose si seulement nous ne nous sentions pas tous englués dans une situation que nous percevons comme normale.
    Tout commence par cette simple prise de conscience qui nous fait basculer dans une autre dimension d’ouverture et de changement…

  •  

  • Lire aussi :

      Podcast #4 : Méditations Pour La Paix…
      Les femmes pour la paix se lèvent le 8 Mars
      J’ai un rêve : une éducation à la paix

     

  • Les commentaires sont fermés.

    Lire les articles précédents :
    Raël-science Mars-Avril 72aH rael elohim raelien raelienne extraterrestres ovni ufo sawstika svastika ambassade
    Résumés de Raël-science Mars-Avril 72aH

    Sélection d’articles résumés publiés par Raël-science Mars-Avril 72aH...

    Fermer