Indispensable sexualité pour développer la conscience

     


    « La sexualité est un élément indispensable au développement de la conscience, puisque nous sommes un ensemble de glandes… »
    – Raël – « Le dernier des Prophètes » p. 41
     

    –Par Maryline Canin, Guide raélienne –

  • Bonjour les ami.e.s !
    Comment allez-vous ? J’avais envie de parler sexe et robots sexuels ce mois-ci ! Ça vous dit ?

    Saviez-vous que les jouets pour adultes ne sont pas nés avec le monde moderne ?
     
    Du premier godemichet, datant de plusieurs milliers d’années, jusqu’au vibromasseur dernier cri, et les objets connectés, en passant par le vibro de Cléopâtre, ou le fameux rabbit japonais, affublé d’oreilles de lapin pour détourner l’attention de la censure… les humains ont montré, depuis des millénaires, une créativité exceptionnelle pour créer des jouets capables de satisfaire leurs désirs sexuels.
     
    Au 21e siècle, les nouvelles technologies amènent elles aussi de nouvelles voies dans le domaine de la sexualité.
     
    Un rapport de recherche de 2016, sur l’impact de la technologie sur la sexualité humaine prédit :
       – Que d’ici 2028, plus d’un quart des jeunes auront eu une relation sexuelle à distance.
       – Qu’en 2045, 1 jeune sur 10 aura eu une relation sexuelle avec un robot humanoïde.
       – Qu’il sera possible en 2025, d’imprimer des parties du corps de son partenaire en 3D, qui réagiront au toucher, ceci afin de rendre plus réaliste le sexe à distance (Le Futur du sexe).


     

    Et aujourd’hui, 2021, sommes-nous prêts pour les robots sexuels ?

    On accepte facilement de nos jours un robot pour faire l’accueil ou pour nous servir. Mais dès que la sexualité entre en jeu, la discussion prend une autre tournure. Une sexualité épanouie est une sexualité qui nous donne du plaisir, un plaisir libre, autonome, qui va de pair avec la libération de la pensée et de la conscience explique Raël. Et pour cela dit-il « il nous faut dépasser les tabous religieux et sociaux ».
     

    Où en est-on sur ce sujet dans la société ?

    Il y a ceux qui disent que les robots sexuels vont aider à faire diminuer la prostitution. Les opposants disent qu’il n’y a rien de concret jusqu’à maintenant.
    Il y a ceux qui pensent qu’ils vont combler le vide affectif et sexuel et ceux qui pensent que l’intimité avec les robots va au contraire accentuer l’isolement social et la coupure des relations humaines. Il y a ceux qui pensent, comme l’écrivain et joueur d’échecs David Levy, auteur de « Love and Sex with Robots », que de plus en plus d’humains tomberont amoureux de robots d’ici à 2050… « De plus en plus de gens devraient développer des sentiments à mesure que progressera l’intelligence artificielle » écrit-il.

    En Chine déjà en 2017, un homme vient d’épouser son robot sexuel. Les opposants, deux universitaires notamment, Kathleen Richardson et Erik Billing demandent eux « d’abolir les robots sexuels sous la forme de femmes et de filles » car tels qu’ils sont conçus, ils favorisent encore plus l’objectivation des femmes (rendre les femmes objet). En 2015, K. Richardson lance une campagne contre la normalisation des robots sexuels.

    Autre opposition : l’idée d’utiliser des robots sexuels pour contrer la pédophilie. Mettre un visage d’enfant sur un robot pour ne pas l’encourager dans le réel est une fausse piste et la pédophilie doit être punie disent les opposants.
    Pour les raéliens, la pédophilie est la conséquence d’une maladie mentale. Elle ne doit pas être punie mais identifiée au plus tôt et soignée. Peut-être que l’accompagnement de la thérapie par les robots, entre autres, rééquilibrera le mental des malades.

    L’idée fait son chemin. Le Dr Ron Arkin, professeur de robotique écrit : « la récidive chez les pédophiles est un problème majeur dans la société qui doit être abordé, et il y a une possibilité que la technologie puisse être en mesure d’aider avec cela ». David Levy acquiesce : « Je peux imaginer que le gouvernement s’implique dans le traitement des criminels. (…) Vous allez en prison et pendant que vous êtes en prison, un robot sexuel vous accompagne dans votre cellule. Et quand vous sortez, un robot sexuel vous accompagne pendant plusieurs mois. »

    Enfin, pour ceux qui imaginent que les robots sexuels vont supprimer la violence sur les femmes, ils trouvent en face d’eux des opposants qui proposent d’instaurer le « viol robotique ». Non pas le viol d’un robot sur une personne, mais le viol du robot lui-même par un humain. Pour eux, la violence envers une machine doit être rendue impossible car elle donne une mauvaise image de la société et nuit au caractère moral de l’auteur. Ils imaginent même que le robot devra donner son consentement .
     

    Pendant ce temps-là sur une planète lointaine…

    La question de l’utilisation des robots sur la planète des Elohim est résolue depuis longtemps ! Les robots sont présents partout, qu’ils soient au service des tâches quotidiennes, ou au service de la relation sexuelle et du plaisir de l’humain. Pour le plaisir : arrivé sur la planète des Eternels, Raël se voit proposer de choisir des compagnes robots. Devant lui sont fabriquées des robots femmes répondant à tous les types. Puis, il passe avec elles l’une des plus merveilleuses nuits.
     

    « C’est justement par le plaisir que l’on créé une société de gens plus épanouis qui n’ont plus envie de partir en guerre et de se battre » (Raël, OACH p. 135)

    Les robots sexuels, une solution à la violence.

    Dans les messages raéliens donnés par Iahvé à Raël, il est expliqué que celles et ceux qui désirent avoir des relations sexuelles en dehors des rapports d’égalité qui existent entre hommes et femmes éternels ou qui ne veulent pas vivre avec un partenaire sur un plan d’égalité, peuvent avoir un ou plusieurs partenaires robots biologiques. « Ainsi les rapports entre éternels des deux sexes sont beaucoup plus fraternels et respectueux et les unions entre eux sont merveilleusement pures et élevées » (Le message donné par les ET, p. 149.)
     

    « Mettez tout en œuvre pour créer le robot biologique qui vous dégagera des basses besognes et vous permettra de vous épanouir » Iahvé à Raël (Ibid, p. 180)

    Les robots biologiques.

    L’autre étape pour les humains, qui sera certainement aussi un changement de paradigme important, sera celle de la création de robots biologiques. Un jour, parce que l’on trouvera peut-être le contact métallique ou synthétique des robots dénué de chaleur, on introduira des composantes biologiques à ces robots, ils deviendront des robots biologiques, des robots fabriqués avec de la matière vivante et programmés pour faire ce que l’on attend d’eux. Ils ne seront plus métalliques, mais biologiques. Et cela, c’est une autre discussion !
     

    Alors, et vous, êtes-vous prêt.e.s à encourager le développement des robots sexuels ?
     

      Lire la source
  •  

  • Lire aussi :

      L’avenir de l’humanité est la coopération – Raël –
      Deux mondes, deux façons de penser…

Vous aimerez aussi...