les commentaires sont désactivés pour cet article

capitalisme paradisme raelisme extraterrestres elohim rael raelien ambassadeLa marche forcée du capitalisme le mènera-t-il à … sa perte ?

Quel est donc le but final du capitalisme ?

Et quels en sont les effets secondaires ?

  • Plusieurs articles ont été partagés par Maitreya Raël au sujet du capitalisme en tant que système présenté ici comme en bout de course. Et ce à cause de plusieurs facteurs que nous allons développer.

    On peut ainsi citer la corruption endémique des pouvoir politiques par des multinationales dont le but premier est le moteur même du capitalisme : le profit financier.

    Et d’un point de vue plus positif, l’émergence de technologies et de pratiques qui ramènent la production de biens à des coûts très bas voire presque nuls dans certains cas.

    Citons aussi la volonté émergeante dans une part croissante de la population de vivre au-delà de la frénésie consumériste et même pour certains en dehors du système qu’ils décident alors de rejeter.
     

    Il se pose alors plusieurs problèmes sur la viabilité du système capitalisme :


    > Comment continuer de croître avec une partie grandissante de la population qui s’appauvrit ? Entre autre à cause du détournement sauvage des bénéfices du travail vers une classe d’ultra-riches qui consomment d’une manière absurde. (voir l’exemple ci-dessous d’un résidant de Dubaï)

    > A qui revendre des produits fabriqués dans des usines toujours plus robotisées ? Il faut en effet acheter les biens qui y sont produits. Or, s’il y a de moins en moins d’ouvriers dans la usines et de moins en moins de personnel dans les services qui sont automatisés eux-aussi, quelle va donc être la clientèle qui aura les moyens de consommer ?

    > Vers quoi va l’ultra-capitalisme quand il prend le contrôle de certains gouvernements pour transformer les démocraties en ploutocratie* ?

    > Si le but de tels états devient le profit d’une minorité et non plus le bien-être de la majorité, quel est le résultat final d’une telle prise de pouvoir ? Où l’escalade et l’avidité au gain vont-elles s’arrêter ?

    > L’argent est-il devenu le seul Dieu ?

  •  

  • Les articles partagés par Maitreya Raël à ce sujet :

      . Une vidéo sur la corruption du pouvoir aux États-Unis par l’argent des multinationales dont voici le commentaire :
      « Les «démocraties» occidentales sont tellement corrompues par le capitalisme sauvage qui ne mérite plus le terme de «démocratie» mais plutôt de ploutocratie. Finalement, le système chinois avec un seul parti politique et un communisme qui accepte une partie du capitalisme contrôlé est bien plus démocratique. Tous les politiciens en Chine ont comme priorité le bien-être du citoyen. Quelle différence! Bien sûr il y a aussi quelques cas de corruption, mais cela ne peut pas être comparé avec le niveau de corruption gigantesque généré par le lobbyisme… »

      . Commentaire sur un homme résidant à Dubaï qui a dépensé 9 millions de dollars pour obtenir une plaque minéralogique spécifique : « Bon pour le Livre Guinness de la vanité. Une image parfaite de l’absurdité du capitalisme et de l’ego… »
      Selon l’article en français du site autoplus, Balwinder Sahni prévoit d’apposer la plaque sur l’une des 6 Rolls-Royce qu’il possède.

      . Un commentaire sur les possessions des 10 plus grandes sociétés multinationales qui font plus de profit que la plupart du reste de la population mondiale :
      « Il est temps de saisir toute leur appartenance et de mettre fin au capitalisme sauvage. »

      Le site agoravox (fondé par Joël De Rosnay) relaye une version en français de l’article concerné.

      . Un article de telerama.fr où l’économiste américain Jeremy Rifkin sonne pour nous l’heure de la troisième révolution industrielle. Avec l’inévitable adaptation à mettre en oeuvre dans notre société.

      . Des personnes qui ont décidé de vivre en dehors du système (off-the-grid en anglais).

        > Grâce à une turbine éolienne
        > « Camping » sans être raccordé aux réseaux énergétiques
        > Vivre dans une « bulle » sur les océans
        > …

    La solution proposée par les raéliens : le Paradisme

    «Le Paradisme est une nouvelle société sans travail et sans argent» déclare Jarel Aymonier, Guide Raélien et leader du Mouvement Paradiste. «Pour les Raéliens, le but est d’éradiquer la famine dans un monde où chaque personne mangerait une nourriture gratuite, saine et nourrissante, est possible. Il n’y aura plus de sans-abri non plus puisque chacun bénéficiera d’un logement gratuitement. Les soins de santé seront aussi gratuits.»

    Enfin, Jarel Aymonier explique qu’avec un tel système, les êtres humains ne travailleront plus.
    «Chacun pourra faire ce qu’il aime pendant que les robots se chargeront du travail. précise-t-il. Il n’y aura plus d’argent. Le don remplacera la vente et le partage remplacera l’achat. L’amour sera notre nouvelle monnaie.»

    Pour en savoir plus sur le Paradisme : www.paradism.org
     

    Un autre article sur ce sujet :
    Il est temps de lancer une révolution mondiale.

  •  

    (*) ploutocratie = le pouvoir par l’argent ( issu du grec.)

  • Lire la source –>
  • Les commentaires sont fermés.

    Lire les articles précédents :
    Libertés en France
    France en deuil : A nos chères Libertés disparues ?

    Des raéliens se voient annuler des salles réservées depuis plusieurs mois pour des conférences publiques ... Au motif qu'ils font...

    Fermer