les commentaires sont désactivés pour cet article

zimbabwe mugabe raelfranceZimbabwe, Mugabe : ultimatum pour appliquer la loi

Au Zimbabwe, Mugabe donne une semaine aux entreprises étrangères pour se conformer à sa législation

    Maitreya Raël a posté un commentaire sur un article dont une traduction en français est accessible en bas de page

  • Le Zimbabwe a annoncé que le 1er avril serait la date au-delà de laquelle les entreprises étrangères devront respecter une loi controversée stipulant qu’ils doivent céder la majorité de leurs parts à des investisseurs locaux sous peine d’être fermées
  • Commentaire de Raël :
    « Il a complètement raison. Comme il l’a dit, « si les colons blancs nous ont simplement pris la terre sans la payer, nous pouvons de la même façon la leur reprendre sans la payer. »
  • « La loi est la loi, elle doit être respectée », a déclaré le ministre de la Justice et de l’Indigénisation, Patrick Zhuwao, lors d’une conférence de presse à Harare mercredi.
  • Les lois d’indigénisation, votées en 2007 puis promulguées en 2008, ont été mises en place par le président Robert Mugabe. Ces lois exigent que la majorité des parts des entreprises donc 51% de celles-ci soient détenues par des Zimbabwéens noirs, une condition qui représente un obstacle majeur pour les investissements étrangers selon les repésentants des entreprises conçernées.
  • Des entreprises « continuent d’ignorer les lois d’indigénisation », a ajouté le ministre pour justifier sa décision d’ultimatum au 1er avril. « Le refus de respecter les lois de notre pays doit avoir des conséquences immédiates et suffisamment fortes » pour pousser les entreprises à s’y conformer, a-t-il estimé.
  •  

    Voir la source –> 

    Commentaire de Raël (anglais) –>

Les commentaires sont fermés.

Lire les articles précédents :
fuites à Fukushima
Toujours des fuites à Fukushima

5 ans après le tsunami, il y a toujours des fuites radioactives à Fukushima. Les mesures prises sur les eaux...

Fermer