les commentaires sont désactivés pour cet article

swastikaL’histoire du Swastika et sa réapparition en Occident

 

Un peu d’histoire sur le Swastika et…
Comment le Swastika est-il « réapparu » en Occident ?

  • Maitreya Raël a partagé un article de smithsonianmag.com où sont expliquées les circonstances de la redécouverte puis de la célébrité grandissante du Swastika en Allemagne et en Occident.

    A partir de 1868, un homme d’affaires allemand du nom de Heinrich Schliemann fit un voyage à Ithaca en Grèce. Il rêvait de découvrir la mythique cité de Troie sur la base de L’Iliade d’Homère.

    Après trois années de recherches, il découvrit Troie mais aussi au moins 1800 artefacts portant des représentations de Swastika. Devenu célèbre, il ramena ses découvertes en Allemagne y compris les symboles découverts. On vit ainsi fleurir des swastikas un peu partout comme symbole de chance et de paix en Europe, au Canada, aux États-Unis etc.

    Vous trouverez ci-dessous quelques exemples ci-dessous de l’existence de telles représentations pacifiques de Swastika dans le monde occidental jusque dans les années 1920.

    A partir des années 1930, les swastikas vont être récupérés par les nazis pour l’usage inverse de ce qu’ils représentaient jusque-là…

    « C’est un excellent article, à l’exception de la conclusion qui, tout en condamnant le suprématisme blanc, est ironiquement très « suprématiste occidental ». En effet, alors qu’une petite minorité de la population mondiale a toujours une mauvaise image de la croix gammée, des centaines de millions d’Indiens, d’asiatiques ou de noirs ou d’américains n’ont aucun problème avec. Et au contraire, la porte fièrement ou prie devant elle dans des temples. »
    – Maitreya Raël –


     

    Un homme de type occidental enterré en Chine portant sur son casque un… Swastika !

    europeen-chine-swastikaLoin de la Grèce où Heinrich Schliemann fit ses découvertes, on peut aussi découvrir des vestiges portant le même symbole dans une tombe en Chine.
    Voici un commentaire de Maitreya Raël au sujet d’une découverte archéologique, celle d’un homme d’ascendance européenne enterré il y a presque 3500 ans et portant un Swastika sur son casque :

    « C’est un homme tocharien aux cheveux blond-roux. Ses caractéristiques clairement européennes sont encore visibles après avoir passé presque 3 500 ans dans sa tombe située en zone désertique en Chine. A sa droite se trouve un Swastika décorative sur son casque, extrait des tombeaux tocharien. Le Swastika faisait partie de la langue indo-européenne originelle, et signifiait «bien-être» ou «bonne chance». »
    – Maitreya Raël –
     

    Trois Swastikas pacifiques dans le monde occidental

                       
    Médaillon Coca-Cola (~1910)           Jeton américain (1907)           Carte de voeux américaine (1907)

     

     

    Trois Swastikas pacifiques dans le monde oriental

    Comme Maitreya Raël l’a souligné dans son commentaire, une majorité de Swastikas sont de fait présentes en Asie et ce depuis des centaines voire des milliers d’années. En Asie, méditer devant ce symbole ou le voir dans la vie quotidienne n’a jamais été et n’est toujours pas un problème.

                       
    Temple au Japon           Statue de Bouda, Chine           Festival du Lotus, Corée

     

     

    La Swastika fait partie du symbole raélien

    Le Symbole raélien est une représentation de l’Infini dans l’Espace, avec les deux triangles imbriqués l’un dans l’autre; et aussi du temps avec en son centre le Swatiska du sanskrit « être bon ».
     

     

  •  

     

    Lire aussi :

      Fête de la Swastika
      Plus de Swastikas sur Pro-Swastika.org

     

  • Lire la source –>
  • Les commentaires sont fermés.

    Lire les articles précédents :
    la guyane l'indépendance de la Guyane
    Le Mouvement Raélien appelle à l’indépendance de la Guyane

    Les Mouvements Raélien Français et Sud-Américain appellent conjointement les Guyanais à s’engager sur la voie de l’indépendance...

    Fermer