les commentaires sont désactivés pour cet article

crucifixQuébec : retirer le crucifix d’un lieu public ?

 

Une motion pour retirer le crucifix de l’Assemblée nationale canadienne

  • A la suite d’un débat sur la laïcité de l’État, le parti Québec solidaire déposera officiellement une motion mardi 31 Octobre 72aH*/ 2017 qui requiert le retrait du crucifix du mur de l’Assemblée nationale. La motion déposée est par ailleurs appuyée par d’autres partis d’opposition ainsi que des députés indépendants. Voici le commentaire de Maitreya Raël à ce sujet :

    « Bravo ! Si vous avez quelque respect pour Jésus enlevez ces instruments de torture de vos murs et détruisez les ! Encore une fois Jésus n’était pas masochiste et n’aimait pas (et n’aime toujours pas ) les croix ! » – Maitreya Raël –

     

     

    Laïcité et signe religieux ostentatoire…

    Selon ici.radio-canada.ca, un des dépositaire de la motion avance que cela devient contradictoire pour les députés de l’Assemblée nationale d’appuyer d’un côté la laïcité, et la neutralité religieuse, et de l’autre conserver un immense crucifix dans un des bâtiment public les plus représentatif du pays.
     

     

    Campagne raélienne « Jésus déteste la croix ! »

    Il y a plus de dix ans, Raël lançait la campagne « Jésus déteste la croix ! » qui se présentait entre autre ainsi :

    La croix est un horrible instrument de torture et de mort, elle ne faisait pas partie des symboles utilisés par les premiers chrétiens. Les premiers chrétiens utilisaient différents signes de reconnaissance, les poissons, le berger, la svastika, le phénix, la colombe… (…)

    L’Eglise catholique a adopté le symbole de la croix quatre siècles après la mort de Jésus par crucifixion (…) Aujourd’hui, elle est un symbole banalisé issu de la tradition et beaucoup de chrétiens vénèrent l’instrument d’homicide autant, que celui qui a été crucifié.

    Abandonnons les superstitions et prenons conscience que Jésus qui enseigna l’amour, la compassion et le pardon ne peut que détester être représenté mourant de façon atroce, victime de la stupidité humaine

  •  

    Lire aussi :

      Regard sur la laïcité dans la politique

     

    (72aH*) : Le 6 août est la date anniversaire de l’explosion de la bombe atomique sur Hiroshima. Cette date marque l’entrée de l’Humanité dans l’âge de la révélation. C’est par ailleurs le début du calendrier raélien. Ainsi, depuis le 6 août 2017, nous sommes en 72aH, 72 après Hiroshima. Consultez les raéliens pour plus de détails à ce sujet.

  • Lire la source –>
  • Les commentaires sont fermés.

    Lire les articles précédents :
    dissuasion nucléaire
    Une autre preuve de la nécessité de la dissuasion nucléaire

    Les forces de dissuasion nucléaires sauvent des vies et sont le moyen d'atteindre un jour un niveau de risque qui...

    Fermer