les commentaires sont désactivés pour cet article

restauration visuelleLa restauration visuelle possible par thérapie génétique ?

 

La restauration visuelle par thérapie génétique à notre portée ?

  • L’Institut de la Vision (lié à l’Inserm et au CNRS) vient de signer un contrat avec un centre de recherche des nouvelles technologies lié au département de la Défense des États-Unis. Un contrat qui pourrait s’élever à 25 millions de dollars. La mise en place d’un consortium international permettrait de développer un ensemble de dispositifs aboutissant à la stimulation du cortex visuel. Ce projet vise donc à La restauration visuelle au moins partielle chez les personnes devenues aveugles. La solution passerait par la capture d’images combinée à un deuxième dispositif au niveau du cerveau transformant les informations visuelles en signaux lumineux interprétables par le cerveau.

    La dégénérescence des cellules rétiniennes est l’une des principales causes de cécité dans le monde occidental.


    Des cellules spécialisées de la rétine intègrent les stimulations visuelles puis les transmettent aux centres visuels supérieurs. L’altération de ces cellules prive les centres de toute information visuelle venant de l’extérieur, entraînant ainsi une cécité complète.

    La dégénérescence de ces cellules est l’une des principales causes de cécité dans le monde occidental. Elle peut être la conséquence de divers états pathologiques, y compris des traumatismes oculaires, des affections rétiniennes telles que le glaucome, la rétinopathie diabétique ou des neuropathies optiques.
     

    Une technique bientôt applicable chez l’homme ?

    Le projet est une action coordonnée qui rassemble des chercheurs de renommée internationale dans le domaine de la vision. L’expertise de chaque scientifique impliqué est un élément indispensable à la réussite de l’objectif commun qui a été fixé.
    La technique décrite dans cet article est en cours d’essai sur des animaux pour induire une perception visuelle bien que les cellules sensibles à a lumière n’aient pas été activées. Cette première étape chez l’animal ouvrirait la voie au transfert de cette technologie chez l’homme…

  •  

  • ˌˌ
  •  

    Lire aussi :

      Le premier neurone artificiel
      Cicatriser avec un pansement au miel

     

    Pour vous inscrire gratuitement à la liste d’information raël-science: souscrire-rael-science-français
     

  • Lire la source –>
  • Les commentaires sont fermés.

    Lire les articles précédents :
    6 août 72
    6 août 72 après Hiroshima

    6 août 72 après Hiroshima, une célébration raélienne … Et l'occasion de se souvenir d’Hiroshima afin de comprendre que la...

    Fermer