les commentaires sont désactivés pour cet article

régénération d'un animalRégénération d’un animal depuis ses cellules

 

Une cellule unique donne lieu à la régénération d’un animal entier !

  • Non, ce n’est pas de la science-fiction. Si vous coupez un ver plat planaria en tout petits morceaux, chaque morceau va commencer à se transformer en un ver entièrement nouveau. Ce pouvoir extraordinaire de régénération fait l’envie de nombreux scientifiques, et une équipe a réussi à identifier exactement les cellules qui en sont responsables ainsi que la protéine qui rend possible le mécanisme de régénération.
     

    La régénération d’un animal est spécifique au ver plat planaria…

    Cette incroyable capacité est le fait d’une cellule souche pluripotente très particulière et connue sous le nom de néoblaste.

    En développement normal, ces néoblastes ont la capacité extraordinaire de se transformer en n’importe quelle autre cellule du corps. C’est le mécanisme de pluripotence.

    Ensuite, au fur et à mesure que l’organisme se développe, les cellules normales deviennent de plus en plus spécialisées. Le processus se poursuit jusqu’à ce qu’elles atteignent le point où elles ne contiennent plus de néoblastes et redeviennent des cellules normales.

    Les vers adultes, au contraire de la plupart des êtres vivants, semblent être capables de conserver ces cellules spéciales néoblastes. c’est ce qui suscite l’intêret de nombreux scientifiques.
     

    Une entité cellulaire restaurant les capacités régénératrices des animaux…

    Cela a été observé depuis longtemps, et nous savons depuis un certain temps que si vous coupez la tête d’un ver planaire, par exemple, il en repoussera simplement un nouveau. Mais personne ne savait vraiment pourquoi ou comment cela fonctionnait, jusqu’à maintenant.

    « Notre constatation dit essentiellement que ce n’est plus une abstraction, qu’il y a vraiment une entité cellulaire qui peut restaurer les capacités régénératrices des animaux qui ont perdu et qu’une telle entité peut maintenant être étudiée en détail alors qu’elle est vivante » explique Alejandro Sánchez Alvarado, auteur principal de l’étude maintenant publié dans le journal Cell.

  •  

  • Lire aussi :

      Spermatozoïdes créés à partir de cellules souches
      Est-ce que l’on peut envisager d’arrêter de vieillir ?

     

  • Pour vous inscrire gratuitement à la liste d’information raël-science: souscrire-rael-science-français
     

     

  • Lire la source >
  • Les commentaires sont fermés.

    Lire les articles précédents :
    backToKama retour en Côte d'Ivoire
    Choisir le retour en Afrique

    Témoignage d'un Afro-Américain qui a quitté les États-Unis pour aller en Côte d'Ivoire il y a moins d'un an...

    Fermer