les commentaires sont désactivés pour cet article

l’Éducation à la sexualité Journée de l’Education Sexuelle éducation à la sexualité éducation sexuelle précoce vérité sur la sexualité l'éducation à la sexualité l’Éducation à la sexualité Journée de l’Education Sexuelle éducation à la sexualité éducation sexuelle précoce Agnès Buzyn MinistreJournée internationale pour l’Éducation à la sexualité

 

4ème Journée internationale pour l’Éducation à la sexualité dès l’enfance

  • Le 20 novembre marque la Journée internationale des Droits de l’enfant. A cette occasion, le Mouvement Raélien international (MRI) organise la quatrième Journée internationale SexEd Day en faveur d’une éducation à la sexualité dès l’enfance telle que recommandée par les experts de plusieurs rapports de recherche d’institutions internationales dont l’UNESCO et le bureau européen de l’OMS.
     

    «Meilleure est la qualité de l’Éducation à la sexualité reçue (…), plus l’enfant est protégé …»


    «Les tabous et la loi du silence qui règnent concernant l’éducation à la sexualité sont destructeurs et dangereux. Il est urgent que les principes directeurs émis par les experts de l’UNESCO et de l’OMS en faveur d’une éducation à la sexualité dès l’enfance soient véritablement mis en application par les gouvernements ce qui n’est absolument pas le cas aujourd’hui même dans les pays où des lois existent comme en France où elles ne sont quasiment pas appliquées» déclare Clémence Linard, M.A., sexologue et porte-parole du SexEd Day.

    «Meilleure est la qualité de l’éducation reçue, avec une approche pédagogique adaptée à chaque âge, plus l’enfant est protégé et est en mesure de faire ses propres choix au début de sa vie de jeune femme/homme, de respecter l’autre et de se respecter elle/lui-même» poursuit-elle.

    La porte-parole souligne que ces principes directeurs font totalement écho à la philosophie raélienne qui préconise depuis plus de 40 ans d’expliquer ce qu’est la sexualité et la notion de plaisir, exactement comme l’UNESCO et l’OMS le relèvent.
     

     

    Les pressions religieuses ne doivent pas interférer dans un rapport scientifique


    Rappelons qu’en 2009 l’UNESCO a censuré l’un de ses rapports suite aux pressions de lobbys chrétiens notamment la partie incluant une explication sur la masturbation à partir de 5 ans. «Ce passage censuré par l’UNESCO* n’a toujours pas été republié dans la version actualisée du rapport de 2018, alors même que le bureau européen de l’OMS l’a publié, allant même plus loin en préconisant notamment cette explication dès la petite enfance**» explique Clémence Linard.

    La porte-parole souligne que les pressions religieuses rétrogrades ne doivent pas interférer dans un rapport scientifique établi par des experts. « Il est inacceptable que l’UNESCO ait cédé à ces pressions et n’ait toujours pas fait le nécessaire 9 ans après pour réintégrer cette explication » relève-t-elle.

    «Il existe un fossé énorme entre la perception qu’ont de nombreux adultes – politiciens, parents – de l’éducation à la sexualité et la réalité à laquelle les enfants et les adolescents sont confrontés. Ce manquement des adultes en termes d’éducation à la sexualité et au plaisir engendre des souffrances intolérables telles que des discriminations, des abus» dénonce Clémence Linard. «Cela doit changer et cela passe par une prise de conscience globale de l’absolue nécessité d’une éducation à la sexualité digne de son nom. C’est un droit humain» conclut-elle.
     


    Lancé en 2015, le SexEd Day est l’événement annuel de la campagne de sensibilisation pour l’Education à la sexualité dès l’enfance menée par le MRI.

    Dans plusieurs pays, des manifestations seront organisées devant les bureaux de l’UNESCO et les Ministères de l’éducation pour dénoncer cette censure et demander la réédition du rapport de l’UNESCO sur l’éducation à la sexualité dans le respect des études d’experts et la mise en œuvre par les gouvernements de ces principes directeurs fondamentaux.

    Liens vers les rapports complets de l’UNESCO et de l’OMS disponibles sur : rael.org/SexEdDay

  •  

  • Lire aussi :

      3e Journée de l’Education Sexuelle : les raéliens mobilisés ! (2017)
      Raël lance le première Journée pour l’éducation sexuelle, le « SexEducation Day » (2015)

     

  • Références citées :

    1. (*) Extrait censuré du rapport de l’UNESCO de 2009 : « Learning Objectives for Level I (5-8) : Explain the concept of private parts of the body. Key Ideas: • Most children are curious about their bodies • It is natural to explore and touch parts of one’s own body • Bodies can feel good when touched • Touching and rubbing one’s genitals is called masturbation • Some people masturbate and some do not • Masturbation is not harmful but should be done in private. » (p.48).
       
       
    2. (**) Extrait du rapport de l’OMS de 2010 : « Matrice (0-4) : Sexualité / Informer l’enfant sur le plaisir et la satisfaction liés au toucher de son propre corps la masturbation enfantine précoce • la découverte de son propre corps et de ses parties génitales • le fait que le plaisir lié au contact physique est un aspect normal de la vie de chacun • la tendresse et le contact physique comme une expression de l’amour et de l’affection » (p.38).
       

       

  • Lire la source >
  • Les commentaires sont fermés.

    Lire les articles précédents :
    homo sapiens
    ‘Homo sapiens’ ou ‘Homo Stultus’ (Homme Stupide) ?

    Nommer les êtres humains 'homo sapiens' est une illusion. considérant l'état de la planète après des siècles de destructions par...

    Fermer