les commentaires sont désactivés pour cet article

au service de l'HumanitéDes valeurs au service de l’Humanité ?

  •  

    Des valeurs moteur au service de l’Humanité
    Une première étape vers l’instauration d’une allocation universelle de bien-être ?

     

    Quel que soit le mode de fonctionnement d’une société, grande ou petite, il est directement lié à la nature des valeurs qui l’anime ; les valeurs en sont le moteur. Ces valeurs contribuent-elles au bien être de tous ? Ou sont-elles au service d’intérêts particuliers ?

    Si nous observons les valeurs qui animent notre société aujourd’hui, on peut constater qu’elles sont essentiellement et principalement tournées vers l’économie , l’argent, le pouvoir, la célébrité…. Il en résulte un fonctionnement basé sur la compétition qui induit la division (sociale, humaine, etc.).

    Un des moyens pour arriver à la réalisation de profits financiers se concrétise par la production à outrance de produits non pas pour satisfaire prioritairement les besoins vitaux des populations mais pour répondre à une soif de domination, que ce soit à l’échelle d’un pays ou de la planète.
     

    Placer l’être vivant humain, animal ou végétal au centre des préoccupations


    Comment dépasser une forme d’indifférence qui s’est installée dans le fait de laisser mourir de faim encore aujourd’hui des populations entières, ou face à la course à l’armement,…etc ? Aurions nous oublié une chose essentielle : Nous sommes tous interconnectés, telles des cellules qui composent un grand organisme qu’est l’humanité.

    Imaginons un peu ce qui se passerait au sein de notre propre organisme si nous fonctionnions comme dans notre société, c’est-à-dire que si au lieu de préserver cette homéostasie ou équilibre interne grâce à une étroite interconnexion entre toutes les cellules, chaque groupe de cellules ou cellules elles-mêmes agissaient « chacun pour soi ». Certaines prendraient le dessus sur les autres, récupéreraient la presque totalité des ressources pour elles en laissant des miettes aux autres groupes de cellules.

    Un profond déséquilibre s’ensuivrait dans notre organisme puis un affaiblissement profond, la maladie et la mort à la finale. C’est exactement ce qui se produit au sein de notre humanité et c’est pourquoi nous ne sommes pas loin de l’autodestruction.

    Imaginons maintenant que dans notre société, nous soyons animés par des valeurs fondamentalement différentes qui placeraient l’être vivant qu’il soit humain, animal ou végétal au centre des préoccupations. Des valeurs profondément humaines comme la responsabilisation, le respect absolu de la vie, le respect et l’amour de soi, le respect des autres, le partage, la vraie démocratie, la non-violence, la paix mondiale…deviendraient notre moteur.
     

    Quelles en seraient les conséquences ?

    La concurrence et la compétition feraient place à un esprit de collaboration, de solidarité, de bienveillance dans un souci d’égalité et de fraternité. Les différences seraient source de liberté et d’enrichissement pour l’humanité effaçant toute velléité de conformisme à un modèle unique imposé. L’épanouissement de chacun permettrait une régénération de notre humanité toute entière. Le désir d’apporter sa contribution personnelle favoriserait le bonheur individuel de chacun et la santé de la société toute entière par une forte cohésion retrouvée.


    Que répondent les personnes quand on leur pose la question : « Et vous, que feriez-vous avec une allocation universelle de bien-être ? » Si leurs réponses reflètent d’abord et avant tout une nécessité d’assouvir des besoins élémentaires puis un désir ardent d’épanouissement, d’autres réponses reflètent l’envie profonde de resserrer les liens humains; voir l’article sur le Paradisme.

    Et cela va beaucoup plus loin puisque de nombreuses réponses expriment par exemple le désir de faire des dons, de parrainer des enfants au Népal, et de créer une entreprise pour donner du travail à quelques personnes.
    Un sentiment naturel d’altruisme reprend le dessus lorsque les besoins élémentaires sont assouvis. Et cela se confirme quand on écoute Julien BAYOU, Le Président du MFRB (Mouvement Français pour le Revenu de Base) dans l’émission « La Quotidienne » dont il était l’invité le vendredi 4 mai.

    Ainsi, tout être humain dans un état de santé physique et mental satisfaisant aspire à créer en cohérence avec l’expression de son code génétique. Cela lui permet non seulement de s’épanouir mais d’enrichir notre humanité par le don qu’il lui fait en offrant la part la plus belle de lui-même d’autant que la robotique et l’automatisation remplacent progressivement le travail contraint et forcé. C’est ce que prône le paradisme à l’instar de Maitreya Raël.


    Passez votre souris en bas à droite de la vidéo pour vous assurez que l’icône « Clavier » est surlignée en rouge. Cliquez ensuite sur la roue située juste à droite et dans la liste « Sous-titres/CC », allez chercher la langue « Français » pour l’activer par la sélection.
     

    Comprendre que nous sommes tous interdépendants en tant que cellule de notre humanité et agir en conséquence est d’une importance capitale pour sa survie et son devenir tout comme l’est le choix des valeurs avec lesquelles nous décidons de fonctionner. En être conscient et nous sentir responsable permet de reprendre le pouvoir personnel qu’est le nôtre pour aider chacun à en faire autant et construire ensemble un monde de bien-être pour tous.

  •  

    Lire aussi :

      Les valeurs raéliennes
      Revenu universel : vers une société plus juste et plus libre

     

     

     

    (72aH*) : Le 6 août est la date anniversaire de l’explosion de la bombe atomique sur Hiroshima. Cette date marque l’entrée de l’Humanité dans l’âge de la révélation. C’est par ailleurs le début du calendrier raélien. Ainsi, depuis le 6 août 2017, nous sommes en 72aH, 72 après Hiroshima. Consultez les raéliens pour plus de détails à ce sujet.

      Les commentaires sont fermés.

      Lire les articles précédents :
      spiritualité
      La méditation et les neurones de la spiritualité

      Les images de moines bouddhistes en méditation, portant un casque bardé d’électrodes, ont fait le tour du monde. Peut-on réduire...

      Fermer