les commentaires sont désactivés pour cet article

paradisme1er mai, les raëliens célèbrent la quatrième édition de la Journée Internationale du Paradisme et fêtent la société du temps libre

Pour un monde sans travail et sans argent.

Le 1er mai, alors que beaucoup seront occupés à célébrer la ‘’fête du travail’’ en demandant à leurs politiciens plus de travail et plus d’argent, les raëliens fêteront l’avènement proche de la fin du ‘’travail contraint et de l’argent’’ en manifestant pour promouvoir le ‘’Paradisme’’, un système politique et social qui ressemble au système communiste, mais qui est exempt de toute forme de prolétariat, les robots remplaçant progressivement les travailleurs (www.paradism.org).

En 2009, Raël, fondateur et leader du Mouvement Raëlien, a lancé le Paradisme avec le souhait que « de nombreux partis politiques paradistes soient créés sur terre et que les hommes politiques soient nombreux à faire la promotion de cette idée, qui quoi qu’il en soit, arrive à grand pas. Mais le plus tôt sera le mieux afin d’éviter à chacun les souffrances causées par les crises économiques qui deviendront de plus en plus terribles et dévastatrices compte tenu de l’échec que connaissent tous les systèmes économiques et financiers qui sont actuellement en place dans le monde. » (1)

« Force est de constater qu’aujourd’hui, dans un monde paralysé par le profit, les inégalités se creusent de plus en plus entre les plus riches et les plus pauvres. » déclare Princess Loona, porte-parole du Mouvement Raëlien en Europe. « Les politiques de lutte contre le chômage sont contre-productives et futiles ; progressivement, irrémédiablement et à un rythme accéléré tous les emplois vont être pris en charge par des machines de plus en plus intelligentes qui seront plus compétentes et plus efficaces que les humains. »

Elle ajoute « la technologie doit être utilisée pour libérer les hommes du travail contraint et forcé et créer une société de loisirs et d’abondance. Un être humain ne devrait pas avoir à faire ce qu’une machine pourrait faire. L’être humain a été créé pour penser, créer, s’épanouir. Il est fait pour le plaisir. »

Les solutions apportées par le paradisme reposent sur la science qui, en libérant les êtres humains de la contrainte du travail, va leur permettre de se consacrer à leur épanouissement personnel, dans une société qui veille à ce que les besoins soient comblés. « Cela passe par la fin d’un principe millénaire esclavagiste, « tu gagneras ton pain à la sueur de ton front » et par l’abandon de l’idée de produire pour le profit. « La propriété commune des moyens de production automatisés est la véritable solution au partage équitable des ressources et des services, l’abondance permettant à terme de supprimer l’argent. » précise la porte-parole.

Ce système est déjà en place sur la planète des Elohim, civilisation extraterrestre à l’origine de la création de la vie sur terre (www.rael.org).

Comme le rappelle Raël, fondateur du paradisme, c’est la seule prochaine étape possible pour l’humanité, au sein même du processus menant à la mondialisation. Les nationalisations, dans un système paradiste, conduisent naturellement à un gouvernement mondial où la mondialisation (forme plus étendue que la nationalisation) de toutes les ressources de la planète n’est qu’une question de justice et d’égalité entre les Hommes.

Les raëliens attachés aux valeurs humanitaires portées par le paradisme, avec ses implications sociales favorisant davantage de justice et de paix, célèbreront la Journée Internationale du Paradisme le 1er mai dans plusieurs grandes villes et ce dans le monde entier.

Suivez « Paradism » sur facebook : Cliquez-ici

(1) fr.paradism.org

Pour en savoir plus : fr.raelianews.org

Les commentaires sont fermés.

Lire les articles précédents :
Israël et la Palestine raël raélien elohim ambassade
La récente proposition de Raël de plan de paix entre Israël et la Palestine remise aux représentants palestinien et israélien à l’ONU

Une délégation raëlienne avec M. Philippe Chabloz, le représentant du MRI en Suisse, a remis un plan de paix le...

Fermer